Summer school on Argumentation in Context 2018

En marge du colloque de l’International Society for the Study of Argumentation est organisée à l’Université d’Amsterdam une summer school sur le thème « Argumentation in Context« , du 25 au 29 juin 2018.

Informations fournies par les organisateurs:

The International Learned Institute for Argumentation StudiesAmsterdam organizes in the week preceding the 9th ISSA Conference the Summer School on Argumentation in Context 2018. The program focuses on the analysis and evaluation of argumentation in activity types from various domains, including the political, the medical, the legal and the academic domain. The Summer School will be taught by the members of the Argumentation and Rhetoric Group Amsterdam (http://www.argumentation.nl/): Frans van Eemeren, Corina Andone, Bart Garssen, Eveline Feteris, José Plug, Francisca Snoeck Henkemans, Assimakis Tseronis and Jean Wagemans.

The Summer School on Argumentation in Context 2018 will be held from Monday, June 25 to Friday, June 29. Participation is open to all international PhD students specializing in argumentation or having a strong interest in argumentation. The participation fee, which includes lunches and receptions, is € 200. Because no more than 20 PhD students can be admitted to the course, interested students are advised to register as soon as possible, but no later than April 1, 2018. All participants will receive a certificate of attendance.

Further specific details about schedule, payment procedure and social programme will be announced on the website of the ISSA Conference in due time (http://cf.hum.uva.nl/issa/).

 If you would like to participate in the Summer School, please send an e-mail with your personal data and a short motivation letter (not exceeding 10 lines) to Corina Andone (C.Andone@uva.nl).

The teaching team is looking forward to welcoming you to the course!

 

Atelier « Argumenter en démocratie – La rhétorique comme exercice citoyen »

L’équipe du GRAL co-animera, en collaboration avec David Scarpuzza, un atelier de rhétorique intitulé « Argumenter en démocratie – La rhétorique comme exercice citoyen » dans le cadre de l’édition 2018 du Printemps des Sciences. Les ateliers se donneront du lundi 19 au samedi 24 mars 2018 au Brass’Art Digitaal Café, à Molenbeek-Saint-Jean. L’inscription est gratuite, mais obligatoire.

Pour vous inscrire ou obtenir de plus amples informations, nous vous invitons à vous rendre sur le site internet de l’événement en cliquant sur ce lien: http://sciences.ulb.ac.be/printemps/events/argumenter-democratie-rhetorique-exercice-citoyen/.

Appel à candidature pour des résidences de recherche à l’IEA de Paris

L’Institut d’Etudes Avancées de Paris lance deux appels à candidature, ouverts à des chercheurs de toutes les nationalités, pour une résidence de recherche (entre 5 et 10 mois) durant l’année universitaire 2019-2020:

  • Appel dans le cadre du programme « blanc » (voir le détail)
  • Appel dans le cadre du programme « cerveau, culture et société » (voir le détail)

La date limite de dépôt des dossiers est le mardi 3 avril 2018, 15h (heure de Paris)

Séminaire « David et Bethsabée ou le mythe des âmes sœurs », par Emmanuelle Danblon

Emmanuelle Danblon donnera le mercredi 21 février prochain, de 18h à 20h, un séminaire intitulé « David et Bethsabée ou le mythe des âmes sœurs« .

Résumé: David est pris d’une passion irrésistible pour Bethsabée, femme d’Urie. L’enfant qui naîtra de cette union sera condamné. Ensuite seulement, le couple se retrouvera et fera l’épreuve du réel: l’intensité de l’amour, les fautes et les deuils. Ils auront alors un deuxième enfant, le Roi Salomon, connu pour son sens de la justice. Le cabaliste Joseph Gikatila (XIIIe siècle) propose une lecture mystique de cette histoire d’une grande actualité psychologique sur le lien amoureux. L’écrivain Erri De Luca la reprend à son compte et nous dit quelque chose de notre façon d’aimer.

Modalités pratiques: 

Salle : La petite miette – 95 rue Cervantès – 1190 Forest (Bruxelles) – Tél. 02 203 81 00 – Site: petitemiette.be

Coût des séances : 20 euros la séance ou 70 euros le carnet de 5 séances. Entrées et carnets peuvent être achetés online sur notre site, ou en cash à l’entrée du séminaire. Les carnets sont nominatifs, mais peuvent être cédés à un tiers pour peu que le nom de celui-ci nous soit communiqué par mail au moins 24h à l’avance.

Renseignements : www.sos-sectes.com et/ou info@sos-sectes.com.

 

Parution de « Entre rhétorique et philologie »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du numéro spécial de la Rivista Italiana di Filosofia del Linguaggio « Entre rhétorique et philologie« , édité par Julie Dainville et Benoît Sans.

Il comprend des contributions de Pierre Chiron, Julie Dainville, Salvatore Di Piazza, Francis Goyet, Cristina Pepe, Guillaume Tedeschi, Benoît Sans et Naïm Vanthieghem.

Voir le numéro

 

 

Parution de « Lecture phénoménologique du discours romanesque. Rhétorique du corps dans le roman existentialiste et le Nouveau Roman », de Thomas Franck

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution de l’ouvrage Lecture phénoménologique du discours romanesque. Rhétorique du corps dans le roman existentialiste et le Nouveau Roman, de Thomas Franck, aux éditions Lambert-Lucas.

Résumé de l’ouvrage:

Ce livre propose une lecture phénoménologique du roman existentialiste et du Nouveau Roman dont les mutations rhétoriques sont profondément influencées par ce courant philosophique. L’impulsion de la phénoménologie, interrogation sur les rapports entre réalité phénoménale, conscience individuelle et corps, permet aux romanciers de résoudre une série d’impasses propres au réalisme du XIXe , ce qui renforce le rôle dominant du genre romanesque dans la littérature et plus généralement dans la culture. Mettant au centre de ses réflexions l’appréhension du monde par des corps situés, orientés au sein d’une chair indivise indissociable de ce qui la constitue comme signe, la philosophie de Merleau-Ponty propose des catégories et une série d’outils herméneutiques pour l’analyse critique de ces œuvres, et en particulier du rôle qu’y joue la corporéité. La fécondité des catégories phénoménologiques merleau-pontiennes mises à l’épreuve de romans de Camus, Sartre, Beauvoir, Simon, Sarraute et Robbe-Grillet permet d’envisager un enrichissement méthodologique de l’analyse du discours littéraire. (source: Fabula.org)

Annonce de parution: « The Rhetoric of Prejudice: Can Europe be still inclusive?” Dans Nordicum-Mediterraneum 12(3)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du dernier numéro de la revue Nordicum-Mediterraneum : The Rhetoric of Prejudice: Can Europe be still inclusive?

Dans ce volume édité par Prof. Giorgio Baruchello (University of Akureyri), vous trouverez les contributions suivantes:

The Rhetoric of Prejudice: can Europe still be Inclusive? Some Remarks 

par Mirella Pasini

Populism, Prejudice and the Rhetoric of Privilege

par Alberto Giordano

Prejudice and Presupposition in Offensive Language

par Carlo Penco

Poets/Trump/Philosophers: Reflections on Richard Rorty’s Liberalism, Ten Years after His Death

par Giorgio Baruchello

Prejudices, Philosophies and Language: Spinoza and his strategies of liberation

par Paola de Cuzzani

Inner Speech and Prejudice in Proust’s À la recherche du temps perdu

par Pascal Nouvel

Exercising Empathy: Ancient rhetorical tools for intercultural communication

par Victor Ferry

Université d’été sur la « fabrique du débat »

Notre collègue Marie-Geniève Pinsart nous informe qu’une université sur la « Fabrique du débat », co-organisée par ses soins en collaboration avec Patrick Caron, Etienne Klein et Muriel Mambrini-Doudet, se tiendra à Bruxelles du 6 au 9 septembre 2017. Le thème de cette UE, franco-belge, est « La place de la connaissance ». La date limite des candidatures est fixée au 9 août 2017.

Pour plus d’informations

Parution de l’ouvrage « Pour une lecture linguistique et critique des médias.Empathie, éthique, point(s) de vue », d’Alain Rabatel

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du nouvel ouvrage d’Alain Rabatel « Pour une lecture linguistique et critique des médias. Empathie, éthique, point(s) de vue », aux éditions Lambert-Lucas.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur:

Cet ouvrage propose une lecture linguistique « engagée mais non enragée » (Hannah Arendt) des médias, à la lumière des idéaux démocratiques qu’ils devraient servir. Il s’appuie sur l’analyse des points de vue, afin de rendre compte de la subjectivité des discours, y compris lorsqu’ils semblent le plus objectifs. Il analyse leur confrontation dans un cadre polyphonique, dialogique et empathique, afin de dégager les stratégies par lesquelles les médias entrent (ou non) en dialogue avec les sources et les acteurs des évènements, mesurent la relativité des opinions, des faits et des savoirs, aident à penser la complexité et le bien commun, sans verser dans le relativisme. Il revient sur la dimension éthique des discours des médias, au-delà du respect de la déontologie. Enfin, il propose une étude renouvelée des postures des journalistes ainsi que des phénomènes de prise en charge et de responsabilité énonciatives.
De nombreuses études de cas – interviews, enquêtes, reportages, portraits, hyperstructures – analysent les mécanismes et effets du rewriting des dépêches d’agence, du fact-checking, de l’implicite, du persiflage, des caricatures, des phénomènes d’invisibilité et de naturalisation. Elles renouvellent les problématiques touchant aux relations entre médias et critique des médias, à la place des émotions dans les représentations, aux nouvelles formes de citation, de montage et à leur fonction de preuve.

Pour plus d’informations

Journée d’études doctorales « Argumentation savante et argumentation profane »

La journée d’études doctorales « Argumentation savante et argumentation profane » se tiendrai le 2 juin 2017, de 09h30 à 16h00 à la MESHS de Lille.

Présentation de l’événement:

La journée est organisée par l’Ecole doctorale SHS et la MESHS dans le cadre du programme ADA et est destinée en premier lieu aux doctorants qui peuvent la valider par une attestation de présence dans le cadre de leur formation doctorale. Les journées sont aussi ouvertes à tous les chercheurs et membres du public intéressés. Le but de la journée est donc double : d’une part elle doit comporter un élément didactique qui aidera les doctorants à revenir de façon critique sur leurs objets et leurs propres modes de réflexion, d’autre part, elle a l’ambition d’être un véritable lieu d’échange entre chercheurs sur les différents niveaux d’argumentation, dites «savante» et «profane».

Emmanuelle Danblon présentera à cette occasion une communication intitulée « Un point de vue rhétorique sur la post-vérité ».

Programme