Call for papers : ISSA, 2014 (deadline : 1er octobre 2013)

L’appel à contributions pour le prochain Congrès de l’International Society for the Study of Argumentation (ISSA) vient de paraître. Cet évènement se tiendra à l’Université d’Amsterdam du 1er au 4 juillet 2014.

Date limite de soumission : 1er octobre 2013

Site du Congrès : http://www.conftool.pro/issa2014

Email de contact : issa-fgw@uva.nl

Télécharger le document de présentation

Conférenciers invités :

Frans H. van Eemeren (University of Amsterdam & ILIAS)
J. Anthony Blair (University of Windsor)
Jeanne Fahnestock (University of Maryland)

Call for contributions: Non-verbal means of argumentation (IPrA, 15 sept. 2012)

L’équipe du GRAL a le plaisir de diffuser l’appel à contribution de notre collègue Igor ZAGAR (Professeur de rhétorique et d’argumentation à l’Université de Ljubljana) pour la prochaine conférence de l’IPrA (International Pragmatics Association).

NON-VERBAL MEANS OF ARGUMENTATION

Call for contributions

The INTERNATIONAL PRAGMATICS ASSOCIATION (IPrA) was established in 1986 to represent the field of pragmatics in its widest interdisciplinary sense as a functional (i.e. cognitive, social, and cultural) perspective on language and communication (see website: http://ipra.ua.ac.be). IPrA has its conferences every second year, and from 1999 (Reims, France), I regularly contribute to them by organizing panels on argumentation (some of them were organized together with Jean Goodwin, U. of Iowa).
The next IPrA conference is going to take place in New Delhi, 8 – 13 September 2012 (see website: http://ipra.ua.ac.be/main.aspx?c=.CONFERENCE13), and on this occasion Leo Groarke (U. of Windsor) and I plan to organize a panel on Non-verbal means of argumentation; we would like to explore not just visual, musical (sonic), gestural (mimical) and emotional elements of argumentation, but also (and possibly focusing on) smell, taste and touch as possible contributors to argumentation.
The overall panel proposal should be submitted by September 15 2012, while individual proposal to be presented within the panel should be submitted by November 1 2012.

If you are interested in this adventurous enterprise, please contact me (igor.zzagar@gmail.com) and Leo (groarke@uwindsor.ca) not later than September 10, stating your interest in the panel, giving us a working title of your contribution, and a short description of what you are planning to do.

I should emphasize, however, that one has to be an IPrA member at the time of the submission as well as at the time of the conference.

Dr. Igor Ž. Žagar, PhD
Redni profesor retorike in argumentacije/Professor of Rhetoric and Argumentation
Pedagoški inštitut/Educational Research Institute (U. v Mariboru/U. of Maribor & U. na Primorskem/U. of Primorska)
Gerbičeva 62
1000 Ljubljana
Slovenia
Tel./Phone (+386 1) 4201 265
Fax: (+386 1) 4201 266
E-mail: igor.zzagar@gmail.com, igor.zagar@guest.arnes.si
WWW: www.igorzagar.net

Appel à contribution : Colloque « Interpréter selon les genres », Université Cadi Ayyad, Marrakech (Maroc), 18-20 avril 2013

L’équipe du GRAL a le plaisir de diffuser l’appel à contribution du colloque « Interpréter selon les genres » (genres de discours, genres littéraires, etc.) qui se tiendra à l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (Maroc), du 18 au 20 avril 2013. Cet évènement est organisé en partenariat avec l’Université de Liège (Sémir Badir), le pôle Praxitexte de l’Université de Lorraine, et le CEDITEC de l’Université de Paris-Est Créteil.

Ce colloque a pour objectif de répondre à la question du genre, longtemps cantonnée aux intérêts taxinomiques, de manière à en faire une catégorie essentielle pour l’interprétation. Pourquoi avons nous besoin des genres ? Comment cette catégorie est-elle construite par l’esprit humain pour comprendre des films, des émissions de télévision, des tableaux, des spots publicitaires, des articles de presse, des textes littéraires, des discours publics, des messages dans des réseaux sociaux, parmi bien d’autres productions langagières ?

Modalités de soumission des communications : Les propositions sont à adresser par voie électronique à : genre.marrakech2013@gmail.com avant le 20 octobre 2012. Les articles soumis décriront un travail original et novateur. Les contributions devront contenir un état de l’art et des références à des travaux antérieurs pertinents. Le résumé sera accompagné d’une page de renseignements pratiques comprenant : nom, affiliation, téléphone, adresse postale et électronique. Les résumés (ne dépassant pas 3000 signes) doivent être en Times 12 avec interligne simple et en format .doc (Word) ou .rtf. Les contributions feront l’objet d’une double évaluation anonyme par le comité scientifique. Le retour des propositions de contributions sera communiqué le 20 janvier 2013, et le programme du colloque sera diffusé le 1er mars 2013.

Conférenciers invités :
Patrick CHARAUDEAU, Université de Paris Nord, France
Dominique COMBE, ENS, Paris, France
Jacques FONTANILLE, Université de Limoges, France
François JOST, Université de Paris III Sorbonne-Nouvelle, France

Consulter le document de présentation

Call for Proposals : OSSA, « Virtues of Argumentation », 22-25 May 2013 (Windsor, ON, Canada)

Call for Proposals
Ontario Society for the Study of Argumentation (OSSA)
VIRTUES of ARGUMENTATION
May 22-25, 2013 – University of Windsor

Keynote speakers :

– Daniel H. Cohen, Department of Philosophy, Colby College
– Marianne Doury, Communication & Politics, CNRS ­ Paris
– G. Thomas Goodnight, Annenberg School of Communication, University of Southern California

The OSSA Organizing Committee invites proposals for papers that deal with argumentation, especially those that pertain to the practice of argumentation and its virtues.

Abstracts prepared for blind refereeing must be submitted electronically to the Program Committee no later than September 7, 2012, to  :

ossa@uwindsor.ca
(write Œ[your last name] OSSA abstract in the subject line).

Abstracts should be between 200 and 250 words long. Additional information on how to prepare proposals will be available on the conference website in the coming months : http://www.uwindsor.ca/ossa.

OSSA wishes to promote the work of graduate students and young scholars in the field of argumentation studies. Thus we strongly encourage submissions from this group.

The J. Anthony Blair Prize ($1000 CDN) will be awarded to the student paper presented at the Conference judged to be especially worthy of recognition. The competition is open to all students whose proposals are accepted for the  Conference. Canadian graduate students who need financial assistance in order to attend should advise us when submitting their proposals.

For the purpose of the Conference, a graduate student is one who has not completed her/his graduate program by September 7, 2012. (Additional information about this prize will also be available on the website).

Organizing Committee :

H. V. Hansen ­- C. W. Tindale – ­ C. E, Hundleby
University of Windsor, Ontario, Canada

Annonce de colloque (9-13 octobre 2013) : « La rhétorique en Europe »

« La rhétorique en Europe » – 9-13 octobre 2013

L’équipe du GRAL est heureuse de diffuser le premier appel à contribution pour le colloque européen : « La rhétorique en Europe » qui se tiendra du 9 au 13 octobre 2013 à l’Université de la Sarre et/ou à l’Université du Luxembourg. Il s’agit là de fêter un anniversaire déterminant dans l’histoire de la discipline : en 387 avant J.-C., comme on le suppose, il y a donc près de 2400 ans, Isocrate fonda son école de rhétorique et de philosophie.

Cet appel s’adresse à tous ceux qui abordent dans leurs recherches – toutes disciplines confondues – la rhétorique en Europe.

Il convient d’adresser les propositions (exposé, poster, atelier, etc.) d’ici le 15 mai 2012, en français, anglais ou allemand à l’adresse de contact. Les inscriptions auront lieu début octobre 2012.

Adresse de contact : eir-ier@mx.uni-saarland.de

Date limite : 15 mai 2012

Equipe d’organisation :

Universität des Saarlandes
Prof. Dr. phil. Norbert Gutenberg
Prof. Dr. jur. Maximilian Herberger
Prof. Dr. phil. Peter Riemer
Prof. Dr. jur. Stephan Weth

Université du Luxembourg
Prof. Dr. phil. Sylvie Freyermuth
Prof. Dr. phil. Georg Mein

Colloque organisé par l’Association de Rhétorique d’Argentine : 21-23 mars 2013 (Université de Cuyo)

2ND NATIONAL RHETORIC COLLOQUIUM
« Codes of persuasion: Past and Present »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer l’organisation d’un Colloque autour des « Codes de la persuasion » organisé par l’Association de Rhétorique d’Argentine. Cette manifestation se tiendra du 21 au 23 mars 2013 en la Faculté de Philosophie et Lettres de l’Université Nationale de Cuyo. Le Professeur Marc ANGENOT (Université McGill de Montréal) interviendra en séance plénière.

Call for papers : The Argentine Rhetoric Association is now welcoming submissions for its 2nd National Rhetoric Colloquium, « Codes of persuasion: Past and Present » and the 1st International Conference on Rhetoric and Interdisciplinarity. Both events will take place at the the Universidad Nacional de Cuyo, Mendoza (Argentina), March 21-23, 2013.

Email de contact : iicoloquioretorica@gmail.com

Télécharger le document de présentation.

Appel à contributions: Congrès de la SCER: « Rhétorique et Incertitude », Waterloo, 31 mai-1er juin 2012

Cher(e)s Collègues,

L’appel à communications du prochain congrès de la Société Canadienne pour l’Etude de la Rhétorique vient de paraître. Le congrès se tiendra du 31 mai au 1er juin 2012 à Waterloo (Ontario), sur le thème  « Rhétorique et incertitude ».

La date limite pour l’envoi des propositions est fixée au 9 janvier.

Loïc Nicolas et Victor Ferry participeront à ce rendez-vous et seront très heureux de vous y retrouver nombreux.

Consulter l’appel

Call for papers: “Speaking Europe Abroad: Institutional Cooperation and the Making of EU’s Discourse”

LINK TO THE CALL:

http://www.iee-ulb.eu/newsitems/view/16

DATE AND PLACE OF WORKSHOP:

Brussels – 14/15 February 2012

ANALYTICAL THEME:

Both the EU and the EU cooperation in external affairs and foreign policy matters are contested discursive fields. The EU holds, indeed, a dual nature On the one hand, it is an extremely advanced experience of multilateral cooperation, in which member states pooled together, in an unprecedented way, resources, institutions and competences at the supranational level. On the other, one of the objectives of the EU is “to advance in a wider world”, “to attain objectives [the member states] have in common” (articles 21.1 and 1 of the Treaty of Lisbon). How do different national and institutional actors frame and coordinate their discourses towards the wider world on behalf of the EU? How is the EU’s inherent plurality reflected into institutional and international discourses? Is it possible to disentangle the voices converging in the EU’s choir?

CALL FOR PAPERS

The workshop aims to promote rigorous conceptualisations of the nexus between EU institutions and discourses. It welcomes original contributions aimed at answering the following questions:

1) How can we conceptualise the relationship between EU identities, institutions, and discourses? 2) How discourses have structured EU’s institutional evolution and how the EU’s institutional evolution has impacted its discourses? 3) What are the interactions between foreign policy discourses of different national and institutional actors in the post-Lisbon environment? 4) How do the various EU actors elaborate different discursive patterns with bilateral partners and within multilateral milieus?

The workshop invites participants to integrate in their analyses three main dimensions of the EU’s institutional and international discourse, namely:

a) The form and expression of discourses (embodied in semantic analysis);
b) The meaning and attributed meaning of discourses (relational and semiotic analysis); and
c) Actions associated to discourses, i.e. the language in use (van Dijck, 2001).

Participants are invited to present their contributions in draft format. Final versions of papers will largely benefit from the innovative formula of the WIRE Workshop (see below), which specifically aims to work on and discuss extensively all participants’ contributions. Papers already submitted for publication elsewhere will not be considered.

RESEARCH FRAMEWORK

The workshop is part of the ULB/IEE research agenda in GR:EEN (Global Re-ordering: Evolution though European Networks), a European Commission FP7 project that studies the current and future role of the EU in an emerging multi-polar world (for more information, please, visit: www.greenfp7.eu).

WORKSHOP FORMAT:

The “Speaking Europe Abroad Workshop” is going to take place the 14th February, from 10 am to the 15th February at 12.30-1 pm. The workshop is the third of a series of innovative Workshops on International Relations (WIRE). WIRE workshops have a unique format: the number of participants is strictly limited, full papers are distributed long before the event, and authors speak only at the closure of discussions. More specifically, the 15-20 participants receive eight selected papers one month prior to the event, as the format necessitates reading them beforehand. At the workshop, a discussant kicks off each session by briefly introducing a paper. Then, the group discusses it for approximately one hour, providing an opportunity for an extensive and in-depth discussion involving all participants. The last few words of each session are given to the author for a short response to comments and criticisms. The WIRE series are an opportunity for scholars to receive detailed feedback on ongoing research projects and to get acquainted in an informal setting.

CONFIRMED PARTICIPANTS

Confirmed participants include profs Vivien Schmidt (Boston University), Ruth Wodak (Lancaster University), Knud Erik Jørgensen (Aarhus University), Ben Rosamond (University of Copenhagen) and Thomas Diez (University of Tübingen).

FOLLOW UP OF THE WORKSHOP

The best papers presented to the workshop will be selected to be part of an edited volume and a special issue in a leading international journal. Contacts with publisher and journal editors are already under way.

SUBMISSION PROCESS AND DEADLINES

Please submit a paper proposal (500 – 800 words), a biographical note and contact details (email and University address) to Dr Caterina Carta (please, find the address below), by October the 10th 2012. Authors will be notified of the acceptance/rejection of their papers by October the 18th, once the review process is completed.

Selected participants will be invited to send a complete draft version of their papers (between 5.000 and 10.000 words) by January the 1st 2012 at the latest. Authors who fail to send their paper on time will be removed from the program and expenses will not be reimbursed.

COVERED EXPENSES

The IEE/ULB will cover travel and accommodation expenses to all participants, both for the theoretically-oriented workshop in February and the policy-oriented workshop in August. No registration fee is required.

WORKSHOP ORGANIZERS

Prof. Jean-Frédéric Morin
REPI Research Group
Université libre de Bruxelles

Dr Caterina Carta
Email address: repi@ulb.ac.be
Université Libre de Bruxelles

Appel à communication : Ve Colloque « Ci-Dit » (Stockholm, 14-16 juin 2012)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la publication de l’Appel à communication du prochain colloque du groupe « Ci-Dit » qui se tiendra à l’Université de Stockholm du 14 au 16 juin 2012 autour du thème : « Rapporter et être rapporté(e) : une affaire de genre ? »

Les organisateurs du Colloque encouragent tout spécialement :

1) les communications liant intimement les problématiques des marqueurs linguistiques, de la polyphonie discursive et de l’intertextualité au paramètre masculin-féminin. Les études comparatives discours écrit/discours oral sous l’angle de ce paramètre seront également les bienvenues ;

2) les communications de type épistémologique et théorique sur la circulation des constructions langagières et sémiotiques de l’identité sexuelle.

Le but de cette rencontre est de croiser différentes approches/disciplines : recherches en analyse des discours (oraux et écrits) médiatiques, politiques et littéraires, linguistique textuelle, sociolinguistique et recherches sur les genres sexués.

Conférences plénières par :

– Yasmina Foehr-Janssens (Université de Genève, Suisse)
– Carin Franzén (Université de Linköping, Suède)
– Anne-Marie Houdebine (Université René Descartes – Paris V, France)
– Dominique Maingueneau (Université Paris XII, France)
– Diane Vincent (Université Laval, Québec)
– Maria Walecka-Garbalinska (Université de Stockholm, Suède)

Les propositions de communication sont à envoyer (avec la mention « Colloque Ci-dit Stockholm 2012 ») le 30 novembre 2011 au plus tard, à l’adresse suivante : ci-dit2012@fraita.su.se

Les réponses seront envoyées, au plus tard, le 15 janvier 2012.

Comité d’organisation : Françoise Sullet-Nylander, Malin Roitman, Mats Forsgren, Juan Manuel Lopez, Sophie Marnette, Laurence Rosier.

Comité scientifique (en cours de constitution) : Juan Manuel Lopez (Universidad de Cádiz), Sophie Marnette (Oxford University), Laurence Rosier (Université Libre de Bruxelles), Françoise Sullet-Nylander (Stockholms universitet), Mats Forsgren (Stockholms universitet), Malin Roitman (Stockholms universitet), Luca Greco (ILPGA-Paris III Sorbonne nouvelle).

Télécharger le .pdf de l’Appel.

Appel à communications: Rhétorique et Traduction

Organisé par

 

SEPTET, Société d’Etudes des Pratiques et Théories en Traduction

et

LLL, Laboratoire Ligérien de Linguistique

de l’université d’Orléans

 

 

en collaboration avec

 

 l’HTLF, l’’Histoire des traductions en langue française de Paris-Sorbonne

 

Université d’Orléans

Jeudi 26 et vendredi 27 janvier 2012

5, rue du Carbonne (Bâtiment IRD)

45000 Orléans

 

 

Comité organisateur 

Pierre Cadiot (Université d’Orléans)

Florence Lautel-Ribstein (Université d’Artois)

Antonia Cristinoi (Université d’Orléans)

Gabriel Bergounioux (Université d’Orléans) 

 

 

Pour les Latins, le terme Traductio désignait une figure de rhétorique. On mesure ainsi la pertinence d’une rencontre portant sur les liens entre traduction et rhétorique. Aujourd’hui, la rhétorique, tout comme la traduction, rapproche des champs disciplinaires variés : linguistique, littérature, anthropologie culturelle, philosophie du langage, etc.

Les différents axes de travail suivants pourront être explorés :

 

1. La traduction à l’aune des conceptions de la rhétorique

 

  • La rhétorique peut-elle être encore aujourd’hui conçue comme un ajout, un supplément d’âme et de présentation, voire un masque (plutôt qu’un visage) ? Autrement dit, la rhétorique cessant progressivement de se confondre comme dans l’Antiquité gréco-romaine avec l’art de dire, mais aussi de penser, peut-elle être confondue avec un ensemble de procédés, qui sans être strictement ornementaux, l’engagent néanmoins dans le sens d’une esthétique seconde, comme c’est le cas chez un Fontanier par exemple ? Le traducteur doit-il alors considérer qu’un « contenu » invariant est ainsi masqué ? Par voie de conséquence, la rhétorique peut-elle se confondre avec un aspect de l’art du traducteur qui serait de faciliter (mais aussi éventuellement d’agrémenter) la lecture ? Les dimensions clairement « rhétoriques » du texte-source (par exemple les questions précisément dites « rhétoriques », liées à la seule gestation du texte) doivent-elles être gommées dans le travail du traducteur ?

 

  • La rhétorique du traducteur a-t-elle une dimension « critique » ? Est-elle censée véhiculer (aussi) le point de vue singulier du traducteur ? Quelle est la part de la rhétorique dans le fait qu’historiquement les traductions ont si souvent fait l’objet d’adaptations marquées par la censure, l’idéologie, la volonté pédagogique, etc ? Quels sont les liens avec l’argumentation ? Le texte, la « lettre », doivent-ils dans l’acte de traduire s’effacer derrière des intentions, représentationnelles, polémiques et autres ? La rhétorique est-elle une « technique » ou un art « tactique » ? Le traducteur doit-il être rusé ?

 

  • Doit-on à rebours s’attacher à relever, comme le fait Dumarsais, des liens étroits entre grammaire et rhétorique (nonobstant le trivium médiéval) ? La rhétorique, au contraire de l’idée commune, plonge-t-elle ses racines au cœur même de la langue ? Quelles seraient les conséquences d’une réponse positive pour la traduction ?

 

 

2. La traduction entre champs rhétorique, poétique et émotionnel

 

  • Quels sont les liens entre rhétorique en tant que visée d’action, proche de la pragmatique moderne et poétique en tant qu’imitation d’action (mimesis) ? La traduction doit-elle être conçue comme une action, rendre le texte-source toujours plus efficace, ou doit-elle déployer et explorer les sources de sa propre poéticité ?

 

  • La rhétorique est-elle délibérément « cibliste » ? Est-elle idiosyncrasique, un art différent dans chaque langue particulière… ou relève-t-elle au contraire de techniques tendanciellement universelles ?

 

  • La distinction entre rhétorique et poétique ne serait-elle pas une conséquence d’une vision réductrice de ce qu’était la rhétorique des origines, celle d’Aristote, comme semblent l’attester certaines des plus récentes traductions de son texte fondateur et qui montrent l’indissociabilité non seulement des propriétés sémantiques et esthétiques du langage, mais aussi de ses propriétés esthétiques et poétiques ?

 

  • On peut s’interroger sur le statut, instable et évolutif, de l’émotion lorsqu’elle est amenée à s’inscrire dans le champ rhétorique, que ce soit comme objet de représentation (rhétorique des passions) ou comme mode d’élocution visant à des effets perlocutoires. Qu’à l’occasion d’un événement émotionnel, on convoque le concept de thymie en sémiotique ou tout autre concept affine, comment cette « subconscience » où se déploient les instances affectivo-émotives est-elle saisie dans l’acte traductif ?

 

 

3. Rhétorique et traduction dans leurs dimensions philosophiques et sémiologiques

 

 

On pourra d’une part s’interroger sur les points suivants :

 

  • La rhétorique ne serait-elle pas au fond de nature philosophique ? Peut-on y voir l’art même de former des concepts en les délivrant ?

 

  • La rhétorique se confond-elle avec la pragmatique moderne (wittgensteinienne, austinienne, etc) ?

 

D’autre part, il conviendra de se poser la question

 

  • des liens que la rhétorique noue avec la sémiologie et/ou la sémantique discursive et textuelle. Comment la traduction doit-elle prendre en compte des effets comme l’idiomaticité, le cliché, le stéréotype, l’emblème, les « métaphores conceptuelles », etc ? Les questions évidemment décisives de l’analogie, de la polysémie, de l’implicite, de l’inférence, comme mécanismes de production des textes sont-elles rhétoriques et relèvent-elles à ce titre d’un chapitre autonome de l’art du bien traduire ? …

 

  • des liens entre rhétorique, traduction et  phénoménologie : le « contenu » peut-il être distingué de son apparaître, de ses modalités de donation ? L’essence figurale du langage renvoie-t-elle à l’expérience immédiate, au « corps vécu » ? La traduction est sans arrêt confrontée à cette alternance de présentation (figurale, motivée, phénoménologique) et la gestation de contenus de représentation. Tout accès au réel est partiel, de l’ordre de l’esquisse, mais il s’impose avec la force du tout : ce que la tradition figure en termes – trop analytiques – de métaphore, métonymie, synecdoque, etc. renvoie à cette réalité en quelque sorte anthropologique, mais très différemment d’une langue à l’autre. Comment la traduction doit-elle affronter ce problème ?

 

 

 

Calendrier 

 

15 juin 2011 : envoi d’un résumé de deux pages environ et d’une courte bio-bibliographie à Florence Lautel-Ribstein : <florence.lautel@univ-artois.fr>

30 juin 2011 : notification de la décision du Comité scientifique

1 mars 2012 : envoi des articles (max. 45,000 caractères espaces compris) à Camille Fort

 <camillefort@yahoo.fr>

Les textes des communications seront publiés dans la revue SEPTET, Des mots aux actes (ou le cas échéant soumis à la Revue de Sémantique et Pragmatique)

 

 

Comité scientifique 

 

 

Antonia Cristinoi (Université d’Orléans)

Annie Cointre (Université de Metz)

Véronique Duché (Université de Melbourne)

Camille Fort (Université de Picardie)

Jean-René Ladmiral (Université de Paris Ouest-Nanterre et ISIT)

Michèle Lorgnet (Université de Bologne)

Jean-Yves Masson (Université de Paris-Sorbonne)

François Nemo (Université d’Orléans)

Yen-Mai Tran-Gervat (Université de Paris Sorbonne Nouvelle)

Appel à communications: Le rôle des pratiques langagières dans la constitution des espaces sociaux

Le colloque thématique et interdisciplinaire de la VALS-ASLA (Association
Suisse de Linguistique Appliquée) aura lieu du 1er au 3 février 2012 à
l’Université de Lausanne sur le thème suivant :

Le rôle des pratiques langagières dans la constitution des espaces sociaux
pluriels d’aujourd’hui: un défi pour la linguistique appliquée.

Les participants ont la possibilité de soumettre deux types de contribution:
une communication individuelle ou un panel (session thématique comprenant 3
exposés et une période de discussion).

Les langues du colloque sont le français, l’allemand, l’italien et
l’anglais.

Dates importantes: 15 mai 2011 (date limite pour la soumission d¹un panel)
et 1er juin 2011 (date limite pour la soumission d’une communication
individuelle).

Les chercheurs intéressés sont invités à se rendre sur le site www.unil.ch/vals-asla2012 , où ils trouveront toutes les informations utiles.

Le comité d’organisation se réjouit de vous accueillir à Lausanne en 2012!

Colloque international / Appel : « Manipulation, persuasion et biais dans la langue », Neuchâtel (Suisse), janvier 2011

Les Universités de Neuchâtel et de Fribourg (Suisse) organisent un Colloque interdisciplinaire sur le thème « Manipulation, persuasion et biais dans la langue ». Dautres éléments sont visibles sur le site : http://www2.unine.ch/comcog2011 

COLLOQUE INTERNATIONAL – COMMUNICATION ET COGNITION 2011 : « MANIPULATION, PERSUASION ET BIAIS DANS LE LANGAGE »

 PREMIER APPEL A COMMUNICATIONS

Lieu : Université de Neuchâtel, Suisse
Dates : 26 janvier 2011 – 28 janvier 2011

Description : L’objectif général de ce colloque international est d’explorer les processus qui affectent la manière dont nous traitons l’information communiquée ; en particulier, l’édition 2011 aura pour thème spécifique la communication verbale manipulatoire, biaisée et fallacieuse, dans l’objectif d’éclairer les paramètres variés qui jouent un rôle dans son succès. De la sorte, seront bienvenues des communications qui traitent spécifiquement de ces aspects de la communication (formels, informels, cognitifs, linguistiques, contextuels) qui orientent l’interprétation du langage et remplissent des objectifs argumentatifs et persuasifs, que ce soit dans le cadre de la communication interpersonnelle ou de la communication de masse.

Par le passé, la manipulation par le discours, et des phénomènes voisins comme le mensonge, la tromperie, la persuasion et la communication non-coopérative, pour ne nommer que ces aspects, ont été investigués par une série de chercheurs dans de nombreux champs des sciences humaines et sociales. Parmi eux, il convient de nommer la philosophie (p. ex. Chisholm & Feehan 1977, Mahon 2007, Parret 1978), la recherche en persuasion (p. ex. Petty & Cacioppo 1986, Chaiken 1987), la linguistique et en particulier la pragmatique (p. ex. Attardo 1997, Tanaka 1994, Blass 2005, Saussure 2005), la linguistique cognitive (p. ex. Chilton 2004), les sciences de la communication (p. ex. McCornack 1992, O’Keefe 2002), l’analyse (critique) du discours (p. ex. Galasinski 2000, van Dijk 2006, Wodak 2007), la théorie de l’argumentation (p. ex. van Eemeren & Grootendorst 2004, Jacobs 1995), sans parler de la tradition classique de rhétorique. Néanmoins, le lien entre la communication persuasive ou trompeuse et les fondements cognitifs de son efficacité, qui ont été déjà explorés par des courants de recherche sur la persuasion, nécessitent encore d’être compris en détail, car la littérature disponible sur ces points laisse trop souvent de côté la dimension communicative de la manipulation, et ne poursuit que rarement l’objectif de proposer une explication psychologique plausible de tels phénomènes communicatifs.

Les développements récents des sciences cognitives convient à de nouvelles questions de recherche dans le champ de la persuasion trompeuse et de la manipulation par la communication verbale, en particulier en ce qui concerne les fondements cognitifs de l’interprétation crédule ou biaisée, et de la crédulité de manière plus générale (Clément 2006, Maillat et Oswald 2009). Les émotions et la confiance sont depuis longtemps identifiées comme des clés pour l’efficacité de la communication verbale persuasive, tout comme la charge en connotations de certains mots-clés, et du lexique en général, des structures syntaxiques ou d’autres aspects linguistiques comme les présuppositions. Cependant, la question de savoir comment et pourquoi ces éléments, et de manière générale l’argumentation fallacieuse, compromettent l’évaluation critique, reste largement ouverte. La recherche récente dans ce domaine tend à confirmer l’hypothèse que la communication persuasive ou biaisée exploite précisément des biais et des heuristiques cognitives par ailleurs utiles à l’économie générale du traitement humain de l’information. Une longue tradition de recherche sur ces biais et heuristiques (cf. Wason 1966, 1968, Kahneman & Tversky 1974), qui induisent en retour des illusions cognitives et des erreurs (Pohl 2004), confrontée aux apports de l’anthropologie cognitive (Mascaro & Sperber 2009, Clément 2010, et les travaux de Paul Harris), ouvrent une direction nouvelle et prometteuse pour investiguer l’efficacité de la communication persuasive et biaisée.

L’un des objectifs de ce colloque international est de stimuler la recherché interdisciplinaire sur ces thèmes. Si des contributions qui promeuvent une intégration de différentes approches complémentaires sont particulièrement encouragées, comme celles qui se situent à l’interface des disciplines concernées, présentant des résultats théoriques et/ou empiriques, toutes les propositions ayant trait à la communication persuasive et manipulatoire sont bienvenues.

Les domaines concernés incluent, mais de manière non limitative, la linguistique dans un sens large, y compris la pragmatique et l’analyse du discours ; la philosophie, en particulier la philosophie de l’esprit, la philosophie du langage, la théorie de l’argumentation, la rhétorique ; la psychologie, en particulier la psychologie cognitive et les neurosciences ; les sciences de la communication au sens large, y compris les sciences des médias ; les sciences sociales, en particulier la psychologie et l’anthropologie sociales.

Conférenciers pléniers invités :
– Pascal Engel (Université de Genève, Suisse)
– Frans van Eemeren (Université d’Amsterdam, Pays-Bas)
– Miriam Metzger (University of California, Santa Barbara, Etats-Unis)
– Dan Sperber (ENS, CNRS, Institut Jean-Nicod, Paris, France)

Appel à contributions : American Society for the History of Rhetoric (nov. 2010)

Call For Papers : American Society for the History of Rhetoric at the National Communication Association Annual Meeting

San Francisco, CA

Sunday, November 14 – Wednesday, November 17, 2010

The American Society for the History of Rhetoric invites submissions of program proposals and competitive papers. ASHR welcomes work that examines both the theory and practice of rhetoric in all periods and languages, and that deals with the relation between rhetoric and politics, law, philosophy, religion, poetics and other cultural contexts.

The Society welcomes papers related to NCA’s convention theme, « Building Bridges, » whether bridges among cultures, periods, theories, or thinkers. However, submissions need not be restricted to this conference theme. All submissions relevant to the interests of the Society are welcome.

The Society also sponsors a Student Paper Award. To be considered for the Society’s Student Paper Award, student-authored papers should be marked « Student Paper. » Because all submissions will be processed and reviewed via All Academic, authors and panel organizers should upload their papers and proposals online, rather than send them to the unit planner. *All author identification should be removed from papers.

Submission Guidelines: All papers, paper sessions, and panel discussion proposals must be submitted online using the All Academic system using one of the following file formats in order to be accepted Microsoft Word, PDF, RTF. Compressed or zip files will not be accepted. You can access the system at : http://convention3.allacademic.com/one/nca/nca10

Please include all audio and visual needs in your online submission. NCA is able to supply standard equipment (e.g., projector and screens) but presenters with other requirements (e.g., CD, DVD) must supply their own.

Deadline: Wednesday, February 17, 2010 at 9:00pm Eastern Time
Specify student papers: yes
Specify debut papers: no
Maximum paper length: 25 pages including references

Ned O’Gorman
President, American Society for the History of Rhetoric
Department of Communication
University of Illinois, Urbana-Champaign
325 Communication Building, MC-456
1207 Oregon St.
Urbana, IL 61801 USA
Office Phone: 217.265.0859

Appel à contribution, RSQ (Rhetoric Society of America)

Call for Proposals for RSQ 2011 Special Issue

RSQ invites proposals for the 2011 special fifth issue. The fifth issue will be a themed publication developed by a Guest Editor, with the aim of enabling the journal to help set the intellectual agenda in rhetorical studies, to encourage focused statements on timely topics in rhetorical studies by scholars working in related areas, to attract participation by top scholars, and to stimulate scholarly activity within? the RSA, such as pre-conference colloquia, convention sessions, or RSA workshops.

Proposals should identify the Guest Editor, provide a descriptive rationale of no more than 500 words, a list of authors, as well as a brief discussion (150-250 words) of each individual essay. The rationale should demonstrate the timeliness of the topic, discuss how the topic falls within the scope of RSQ as described in its general submission guidelines, and where applicable, address the proposal’s relationship to other similar-themed issues or edited collections, and note the qualifications of its guest editor and contributors to speak to the field on the topic’s behalf. 

The special fifth issue is allotted the same amount of space as the regular four quarterly issues, 102 pages, which will accommodate a guest editor’s introduction and 4-6 articles totaling 40,000 words. It will be published in the fall of 2011. 

Deadline for proposal submission : February 15, 2010 

RSA will make available to the guest editor up to $1,000 reimbursement for expenses related to the special issue. First drafts of manuscripts for the selected proposal will be due in mid-January 2011; final versions will be due June 1.

Please submit proposals electronically to : Debra Hawhee, RSQ Associate Editor for Special Issues, hawhee@psu.edu