Annonce de parution : Les bonnes raisons des émotions (Christian PLANTIN, Peter Lang, 2011)

Christian PLANTIN nous prie de bien vouloir annoncer la parution de son dernier ouvrage : Les bonnes raisons des émotions – Principes et méthode pour l’étude du discours émotionné, Peter Lang, coll. Sciences pour la communication – Vol. 94, 2011, 318 p., ISBN: 9783034306027.

Présentation de l’éditeur : Cet ouvrage met en cause la dichotomie régnante « raison contre émotion », élément fondamental d’un prêt-à-penser qui règne sur les études d’argumentation et qu’on retrouve parfois dans les études du discours. Cette opposition fait obstacle à l’observation et à l’analyse du jeu des émotions parlées et écrites, et engage les études sur l’argumentation ordinaire dans l’impasse d’un langage « an-émotif », quasi pathologique.

Mettant en jeu des valeurs qui expriment les intérêts et fondent l’identité des locuteurs, les situations argumentatives sont profondément émotionnantes. Ce livre propose une approche holiste, et non psychologique, de l’émotion, vue non pas comme une Réponse passive à une situation Stimulus, mais comme une activité signifiante, formatant le discours et la situation de parole. Sous la notion de construction argumentative des émotions, il défend la thèse de l’inséparabilité des raisons et des émotions dans les discours argumentatifs ordinaires.

Biographie de l’auteur : Christian PLANTIN est Directeur de Recherche au CNRS. Ses travaux portent sur l’argumentation et sur l’expression langagière des émotions. Il a notamment publié L’Argumentation (1995) ; L’argumentation – Histoire, Théories, Perspectives (2005) ; Les émotions dans les interactions, coédité avec Marianne Doury et Véronique Traverso (2000). Il a obtenu le Distinguished scholarship Award, year 2001, de l’International Society for the Study of Argumentation.

Url de référence : http://www.peterlang.com

Télécharger le .pdf de présentation.

Annonce de parution : L’épopée peule du Fuuta Jaloo. De l’éloge à l’amplification rhétorique (A. O. Barry)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annonce la parution de l’ouvrage d’Alpha Ousmane BARRY : L’épopéé peule du Fuuta Jaloo. De l’éloge à l’amplification rhétorique, aux Ed. Karthala (coll. Lettres du Sud), 360 pages.

Présentation de l’éditeur : Les griots, qui sont les acteurs des œuvres orales analysées dans cet ouvrage, forment une caste spécialisée dans l’art de l’éloquence. Ils composent des panégyriques ou des récits qui retracent les actes de vertu des princes, des rois ou des personnes illustres. Le corpus de référence provient de Guinée, où les Peuls sont depuis longtemps passés maîtres en littérature, que ce soit à l’écrit ou à l’oral. L’étude pose la nécessaire question de la émoire et de sa prééminence dans les sociétés qui accordent la primauté à l’oral sur l’écrit. Le patrimoine verbal n’est pas un simple dépôt de sédiments divers qu’il suffirait de remettre au jour périodiquement. L’œuvre orale résulte d’une tension qui articule le passé, le présent et l’avenir, ce qui en fait une production en perpétuel devenir. Comment la communauté peule évolue-t-elle dans le temps tout en perpétuant son atrimoine culturel selon diverses modalités d’expression ? Gardant à l’esprit cette complémentarité entre écrit et oral, l’auteur s’est penché sur la elation qu’entretiennent le texte épique, la mémoire collective et la parole du griot. En s’appuyant sur une rhétorique abondamment revisitée par les auteurs contemporains, A. O. Barry a pris pour référence les grands thèmes qui ont préoccupé la pensée grecque depuis l’Antiquité. L’objectif poursuivi n’est ni une description linguistique du texte épique peul, ni le rétablissement d’une vérité historique qui serait contenue dans l’épopée. L’approche de ces œuvres orales prend en compte trois dimensions : leur composition artistique et esthétique, les figures rhétoriques de l’éloquence épique ainsi que leur contenu idéologique.

Alpha Ousmane BARRY est enseignant-chercheur au Laboratoire de sémiotique linguistique didactique informatique (LASELDI) de l’Université de Franche-Comté (Besançon). Spécialisé en analyse du discours et communication politique, il est fondateur du Réseau de recherche Discours d’Afrique.

Site de référence.

Annonce de parution : numéro 5 de la Revue AAD (du Groupe ADARR de Tel-Aviv) sur la lettre comme laboratoire des valeurs

L’équipe du GRAL a le plaisir d’annoncer la parution du cinquième numéro de la Revue en ligne Argumentation et Analyse du Discours (AAD) consacré àLa lettre, laboratoire de valeurs ? Ce numéro a été coordonné par Jürgen SIESS.

http://aad.revues.org/

L’objectif de ce numéro est d’analyser la façon dont les valeurs s’intègrent dans le discours épistolaire comme pratique discursive singulière. On s’interroge sur la notion de « négociation des valeurs ». La lettre est-elle un laboratoire où des valeurs sont mises à l’épreuve, et un dispositif particulièrement propice à une telle expérimentation ? Comment les valeurs peuvent-elles entrer dans un processus de négociation et/ou d’argumentation ? Les exemples sont puisés dans des corpus de différentes époques et de divers genres, des correspondances de la Renaissance jusqu’à nos jours, courrier électronique inclus.

Table des matières


Jürgen Siess : Introduction

Jean-Claude Guerrini
Enjeux de valeurs dans une correspondance électronique entre un jeune de cité et un sociologue
Values at stake in an electronic correspondence between a suburban youth and a sociologist

Roselyne Koren
« Littérature d’aveu » et prise en charge des valeurs dans Ennemis publics de Michel Houellebecq et Bernard-Henri Lévy
Assuming Values in « Confession Literature »: Ennemis publics by Michel Houellebecq and Bernard-Henri Lévy

Anna Jaubert
La correspondance comme genre éthique
Correspondance as an Ethical Genre

Marianne Doury
« Un cimetière et des avions » : argumentation et valeurs dans le courrier des lecteurs d’un journal local
‘Cemetery and Planes’: Argumentation and Values in the Letters to the Editor of a Local Newspaper

Suzanne Spring
Réflexions sur la valeur de la liberté : Mary Ann Shadd, la conscience anti-esclavagiste et la fonction de la lettre ouverte
A Meditation on the Value of Liberty: Mary Ann Shadd, Anti-Slavery Conscience, and the Labor of the Public Letter

Séverine Equoy Hutin
La lettre commerciale de vente par correspondance : Relation-Client et négociation des valeurs
The Commercial Letter in Mail-Order Selling. Customer Relationship and the Negotiation of Values

Nadine Kuperty-Tsur
De la paternité biologique à la paternité littéraire : étapes d’une argumentation chez Montaigne
From Biological to Literary Paternity: The Stages of an Argumentation in Montaigne

Varia

Galia Yanoshevsky
Les réseaux sociaux et l’échange entre l’homme politique et les internautes : le cas de Facebook après les élections présidentielles en France
Social Networks and the Exchange Between Politicians and Surfers: Facebook and the presidential post elections in France

François Provenzano
Effacement énonciatif et doxa dans le discours théorique : l’exemple de Julia Kristeva
The erasement of subjectivity and doxa in theoretical discourse: the case of Julia Kristeva

Argumentation et Analyse du Discours est une revue électronique dont l’ambition est d’offrir un lieu d’échange aux chercheurs qui tentent aujourd’hui de réfléchir aux rapports qui s’établissent entre l’analyse du discours, l’argumentation et la rhétorique dans l’espace global des sciences du langage et de la communication. La revue propose une publication intégrale, immédiate et gratuite sur son site. Elle adhère à Revues.org, fédération de revues en sciences humaines et sociales en ligne (http://www.revues.org).

Url du Groupe ADARR : http://www.tau.ac.il/~adarr/index.files/index.html

Annonce de parution (CNRS Editions, 2010) : Les rhétoriques de la conspiration, Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas (dir.)

Nous sommes heureux de vous annoncer la parution aux Éditions du CNRS de notre ouvrage : Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d’Emmanuelle DANBLON et Loïc NICOLAS, ISBN : 978-2-271-06999-3, 349 pages.

 

Présentation de l’éditeur : La modernité a donné un souffle nouveau à l’esprit de conspiration, dont on observe aujourd’hui plus qu’hier de fascinants avatars. Des grands mythes politiques au complot de la Lune, les conspirations semblent tout à la fois issues d’un autre âge et ancrées dans notre plus vive actualité. Trop souvent noyées dans des considérations politiques ou des jugements moraux, les analyses traditionnelles se privent d’une réflexion précieuse sur les mécanismes de la persuasion qui sont au cœur de cet ouvrage.

Rassemblant ici plusieurs spécialistes des “théories du complot”, Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas les invitent à interroger les paradoxes de ce phénomène en adoptant la démarche rhétorique comme moyen d’enquête. L’antique discipline, éclairée par la topique contemporaine, permet de penser ces constructions théoriques de l’intérieur, dans leurs mots, dans leur rationalité et dans les preuves qu’elles construisent pour donner ou créer du sens, parfois à tout prix.

Réflexions théoriques et études de cas se complètent pour offrir une vision plus fine du conspirationnisme et, tout compte fait, des différentes façons de dire et de penser le monde en faisant le difficile exercice de la liberté.

Avec des contributions de : Marc Angenot, Paul Zawadzki, Emmanuelle Danblon, Loïc Nicolas, Evgenia Paparouni, Marc Dominicy, Olivier Klein, Nicolas Van der Linden, Valérie André, Jean-Philippe Schreiber, Cédric Passard, Thierry Herman, Evelyne Guzy-Burgman, Françoise Lauwaert, Pierre-André Taguieff.

Consulter le sommaire de l’ouvrage

N’hésitez pas à diffuser le communiqué de presse

Site des Éditions du CNRS

Annonce de parution (PUF, 2010) : Ruth AMOSSY, La présentation de soi. Ethos et identité verbale

Nous sommes heureux d’annoncer la parution du dernier ouvrage de notre collègue et amie Ruth AMOSSY, Professeur émérite à l’Université de Tel-Aviv : La présentation de soi. Ethos et identité verbale, Paris, PUF, Coll. « L’Interrogation philosophique », 2010, 280 p., 22.00 €, ISBN : 978-2-13-058095-9.

 

Présentation de l’éditeur : Prendre la parole, c’est projeter bon gré mal gré une certaine image de sa personne. La présentation de soi, dénommée dans l’antiquité grecque « ethos », est une dimension intégrante du discours. Comment cette image s’élabore-t-elle concrètement face aux autres ? Comment construit-elle des identités et exerce-t-elle une influence ?
Ces questions sont examinées sur la base de cas précis où l’image présidentielle croise celle de M. Tout le Monde, où l’ethos est analysé dans l’espace public et les domaines professionnels aussi bien que dans les interactions quotidiennes et l’espace du Web. Cet ouvrage montre en quoi la question de la présentation de soi ne cesse de nous interpeller dans tous les champs de nos activités. Au-delà des spécialistes en sciences humaines ou sociales, il s’adresse au grand public intéressé par un phénomène qui est au coeur de notre vécu et de notre actualité. Le livre de Ruth Amossy est une grande synthèse, riche de nombreux exemples puisés aux médias, à la communication politique, aux interactions en société et aux textes littéraires mais aussi à l’art de la présentation de soi tel qu’il intervient dans toutes nos pratiques professionnelles et sociales.

Table des matières : Introduction Première partie. – Les fondements théoriques de la réflexion Ethos et présentation de soi. Une traversée des disciplines Les modèles culturels de la présentation de soi. Imaginaire social et stéréotypage Parole et pouvoir. Le retravail de l’ethos préalable Seconde partie. – Les modalités verbales de la présentation de soi Images de soi, images de l’autre : « Je » – « Tu » Dynamismes interactionnels. La gestion collective de l’ethos Identités de groupe. « Nous », ou comment construire un ethos collectif En l’absence du locuteur. Autorité et responsabilité dans les discours dits « en 3e personne » Conclusion.

Site de l’éditeur

Site de l’ADARR

Annonce de parution (Ed. de Boeck, 2010) : Polémique et Rhétorique de l’Antiquité à nos jours, par Loïc NICOLAS et Luce ALBERT (dir).

Nous sommes heureux de vous annoncer la parution aux Ed. de Boeck – Duculot de notre ouvrage : Polémique et rhétorique de l’Antiquité à nos jours, sous la direction de Loïc NICOLAS et Luce ALBERT, Préface de Delphine Denis, Coll. « Champs linguistiques », ISBN : 978-2-801-11636-4, 464 pages.

Présentation de l’éditeur : Qu’on tente de l’évacuer, de la dissimuler derrière une évidence fictive ou, au contraire, qu’on la mette en scène ostensiblement à des fins stratégiques, la polémique est au cœur de toute entreprise oratoire. Elle prescrit ses règles et ses armes, impose ses conditions, son terrain d’action ou de réaction : un mot de trop, un tour mal pesé, et tout le projet rhétorique se trouve mis en échec faute d’une entente pérenne sur les enjeux et les fins du combat. Horizon possible, éventualité, ressource circonstancielle, la polémique reste disponible à la croisée des genres pour coordonner et ritualiser l’échange des coups autant que le degré de leur violence. Négliger sa pertinence, son importance topique n’a jamais pour effet que de masquer ou de récuser le principe selon lequel à l’origine et aux fondements de tout discours résident une cause à gagner, un contradicteur à évincer, des arguments à contester et, en fin de compte, un auditeur à persuader de la supériorité d’une vision du monde inscrite dans une hiérarchie des valeurs et des préférences. Provocation, incitation à la réponse, une telle parole invite à la surenchère, à la contre-attaque, à la pointe, à la recherche de l’argument imparable – cette munition discursive – qui viendrait enfermer dans ses formes la bataille des mots, et clore le rapport de force entre des protagonistes plus ou moins bien qualifiés pour soutenir cette situation incertaine sans vaciller. Cet ouvrage se propose, entre réflexions théoriques et études de cas, d’analyser le phénomène polémique en diachronie (frontières, usages, grammaire) afin de repenser sa définition et ses relations profondes à la persuasion, donc à la rhétorique.

Avec des contributions d’Evelyne Guzy-Burgman, d’Emmanuel de Jonge, Raphaël Micheli, Thierry Herman, Jan Herman & Nathalie Kremer, Françoise Douay, Tom Bruyer, Cristina Pepe, Camille Rambourg, Géraldine Hertz, Pascale Paré-Rey, Isabelle Coumert, Estelle Doudet, Samy Coppola, Émeline Seignobos, etc.

Consulter le sommaire

Pour commander l’ouvrage

Url de l’éditeur : http://superieur.deboeck.com

Parution du n°4 de la Revue Argumentation et Analyse du Discours (AAD) du groupe ADARR de Tel-Aviv

On nous prie d’annoncer la parution en ligne (http://aad.revues.org) du quatrième numéro de la Revue Argumentation et Analyse du Discours :

« Les Droits de l’Homme en discours », sous la direction d’Emmanuelle Danblon et d’Emmanuel de Jonge.

La pensée des droits de l’homme a fait l’objet de la rédaction de plusieurs déclarations, principalement trois : la Déclaration d’Indépendance américaine (1776), la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789) et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948). Plusieurs textes ont ensuite été rédigés dans le même esprit, s’inspirant de l’un ou plusieurs de ces documents. Ces textes sont généralement considérés comme des références tant pour les professionnels de ces matières, que pour les simples citoyens qui s’engagent dans des débats de sociétés. Ce constat nous a conduits à nous poser une double question à laquelle ce numéro de la revue Argumentation et Analyse du Discours se propose de répondre. Dans quelle mesure ces textes peuvent-ils être analysés d’un point de vue rhétorique, et, à ce titre, donnent-ils lieu à un genre à part entière ? Ensuite, dans quelle mesure les débats de société font-ils référence à l’esprit ou à la lettre de ces textes ?

Sommaire

Emmanuelle Danblon et Emmanuel de Jonge
Introduction
Emmanuelle Danblon
À quelles conditions une charte est-elle efficace ?
What are the conditions for an efficient charter?
Fabienne Martin
Indéfini, modalité et généricité dans la Déclaration des Droits de l’Homme
Indefinites, Modality and Genericity in the Declaration of Human Rights
Francis Chateauraynaud et Marianne Doury
« Désormais… » Essai sur les fonctions argumentatives d’un marqueur de rupture temporelle
« Désormais… » A Study on the Argumentative Functions of a Marker of temporality
Emmanuel de Jonge
La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme comme l’expression d’une vision du monde : une approche topique et génétique
The Universal Declaration of Human Rights as an expression of a « vision of the world »: a topical and genetic perspective
Thierry Herman
Prémisses indéniables, mais dialogue de sourds quand même : la liberté d’expression au prisme d’une votation helvétique (initiative « muselière »)
When Indisputable Premises result in a Dialogue of the Deaf: the Case of the Swiss Public « Muzzle Initiative »
Grégory Corroyer et Valérie Susana
Communicabilité des droits de l’homme : la Déclaration Universelle et sa mise en texte
Human Rights and Communicability: the Universal Declaration as Text

Varia

Alain Rabatel
Analyse pragma-énonciative des s/citations du site d’Arrêt sur images
A pragma-enunciative analysis of quotations on the Web site Arrêt sur images (Freeze-frame)

Comptes rendus

Maria Brilliant
Que devient le pamphlet ? Mots. Les langages du politique, n° 91
Sous la dir. de Michel Hastings, Cédric Passard & Juliette Rennes, novembre 2009
François Provenzano
Danblon, Emmanuelle, Emmanuel de Jonge, Ekaterina Kissina & Loïc Nicolas (dir.). 2008. Argumentation et narration. (Bruxelles : Éditions de l’Université de Bruxelles)
Victor Ferry et Benoit Sans
Rabatel, Alain. 2008. Homo Narrans, pour une analyse énonciative et interactionnelle du récit. (Limoges : Lambert-Lucas)
Eithan Orkibi
Kochin, Michael S. 2009. Five Chapters on Rhetoric: Character, Action, Things, Nothing and Art (University Park: Pennsylvania State University Press)

Compte rendu de lecture par Marianne DOURY : Argumentation et Narration (2008)

Le GRAL est heureux de vous annoncer la parution dans la prestigieuse Revue Argumentation (Springer Netherlands) du compte rendu de lecture, signé par Marianne DOURY, de l’ouvrage Argumentation et Narration (dir. E. DANBLON, E. de JONGE, E. KISSINA, L. NICOLAS) paru en 2008 aux Éditions de l’Université de Bruxelles, dans la collection « Philosophie et société ». Pour de plus amples informations sur l’ouvrage fondateur de notre groupe de recherche, nous vous invitons à regarder Nos publications.

Consulter la Table des matières.

Site de référence : www.springerlink.com