Colloque (Tel-Aviv, 5-6 juin 2011) organisé par le groupe ADARR : « L’Analyse du discours et l’argumentation aujourd’hui »

Analyzing Discourse and Argumentation Today
Contemporary European Trends
Tel-Aviv University, June 5-6, 2011

The main objective of this conference is to bring together different traditions of Discourse Analysis and Argumentation Analysis across Europe (mainly Belgium, France, Finland, Great-Britain, Romania, Switzerland) and in Israel, so as to raise questions related to their theoretical objectives and their possible social uses. Such questions include: What does the term « analysis » mean as far as discourse and argumentation are concerned? What kind of descriptive or normative practices does it entail? What immediate purposes can such analysis serve, beyond its scientific objectives, in social and political life?

The following aspects of the question will be examined:

1. the present state of Discourse Analysis in the francophone and English speaking academic world

2. the close connection recently established between discursive and argumentative analysis, and its implications for the global study of discourse

3. the meaning and scope of « analysis » when discourse is understood as a social practice. What are the main objectives of the analyst? What is at stake in our own scholarly work? To what extent is the scholar a committed citizen called upon to interfere in human affairs?

Programme

Sunday, June 5th, Gilman Building, room 496

9.30: Greetings
Dr. Orly Lubin, TAU, Chair of the Porter Institute
Prof. Shirley Sharon-Zisser, TAU, Chair of the Department of English
Prof. Ruth Amossy (TAU) and Prof. Roselyne Koren (Bar Ilan), Coordinators of ADARR

What does « Analysis » mean?
10.00-10.45: Norman Fairclough (Lancaster, UK): The Nature of Analysis in CDA, and the Case for Incorporating Analysis and Evaluation of Argumentation
10.45-11.30: Dominique Maingueneau (Paris-12, France): What is Discourse Analysis looking for?

11.30-12.00: Coffee Break

12.00- 12.20: Respondent: Thierry Herman (Lausanne and Neuchâtel, Switzerland)
12. 20- 13.00: Discussion

13.00: Lunch

Is there an Argumentative Turn of Discourse Analysis?
15.00-15.30: Isabela Ietcu-Fairclough (Bucharest, Romania and Lancaster, UK): Analyzing Practical Reasoning in Political Discourse
15.30-16.00: Ruth Amossy (TAU, Israel): Integrating Argumentation in Discourse Analysis
16.00-16.20: Respondent: Elda Weizman (Bar Ilan, Israel)
16.20-17.00: Discussion

17.00-17.15: Coffee Break

17.15-17.45: Raphael Micheli (Lausanne, Switzerland): Toward a Discursive Approach of Argumentation: Goals and Methodological Principles
17.45-18.15: Emmanuelle Danblon (ULB, Belgium): Is Rhetoric a Discipline?

18.15-18.35: Respondent: Galia Yanoshevsky (Bar Ilan, Israel)
18.35- 19.15: Discussion

Monday, June 6th, Naftali Building of Social Sciences, room 527.

Analyzing Discourse: Social Uses and Scholarly Responsibility
9.30-10.00: Jérôme Bourdon (TAU, Israel): The Reasons and Emotions of Cosmopolitan Research
10.00-10.30: Marianne Doury (CNRS, France): Descriptive vs. Militant Perspective: A Contrastive Approach to Political Discourse Analysis

10.30-11.00: Coffee Break

11.00- 11.30: Eithan Orkibi (TAU, Israel): From Gatekeepers to Wall Breakers: Scholars and Activists in Social Movement Rhetoric
11.30- 12.00: Roselyne Koren (Bar Ilan, Israel): Crossing the red line between Description and Ethical Commitment

12.00 Lunch

14.00-15.00: Round Table with Dominique Maingueneau (Paris-12, France),
Norman Fairclough (Lancaster, UK), Jürgen Siess (Caen, France and TAU, Israel), Orly Lubin (TAU, Israel), Shirley Sharon-Zisser (TAU, Israel)

15.00-15.45: Discussion

The conference will be in English. The conference is sponsored by the Chair for Swiss-Israel Cultural Co-operation, the Shirley and Leslie Porter School of Cultural Studies, the Lester and Sally Entin Faculty of Humanities, the French Institute, the Perelman Foundation in Brussels.

Le n° 6 de la Revue AAD (du groupe ADARR) vient de paraître (Hommage à Michael Leff)

Les membres du GRAL sont heureux d’annoncer la parution du numéro 6 de la revue Argumentation et Analyse du discours consacré à « L’analyse rhétorique aux Etats-Unis. Hommage à Michael Leff »

En publiant ce numéro spécial sur l’analyse rhétorique (et plus particulièrement sur l’analyse du discours politique) aux Etats-Unis, la revue Argumentation et Analyse du Discours désire rendre hommage à un grand rhétoricien américain qui nous a quittés soudainement et prématurément : Michael Leff. Ce numéro est un tribut à sa personnalité chaleureuse, à son inlassable curiosité intellectuelle et à sa pensée féconde qui sort toujours des sentiers battus. A travers ce tribut, nous nous proposons aussi de poursuivre une mission qui est au cœur de notre projet global : servir de passeur entre des traditions différentes qui, pour des raisons culturelles et institutionnelles, et malgré leurs nombreux points de contact, persistent souvent à s’ignorer.

Sommaire

Préface
David Zarefsky
Introduction : Michael Leff et la tradition des études rhétoriques aux Etats-Unis
Ruth Amossy
Introduction : pour une analyse rhétorique des textes politiques
Michael Leff et Andrew Sachs
Des mots au plus près des choses : l’iconicité et le texte rhétorique
Michael Leff
Rhétorique et dialectique dans la « Lettre de la prison de Birmingham » de Martin Luther King
Michael Leff et Gerald P. Mohrmann
Lincoln à Cooper Union : Une analyse rhétorique du texte
Michael Leff et Gerald P. Mohrmann
Lincoln à Cooper Union : Plaidoyer pour une critique néo-classique
Michael Leff
L’argument ad hominem dans les débats présidentiels Bush/Kerry
Michael Leff
Tradition et « agentivité » dans la rhétorique humaniste
Steven R. Edscorn
Bibliographie annotée des œuvres publiées de Michael Leff

Comptes rendus
Victor Ferry
Ginzburg, Carlo. 2010. Le fil et les traces : vrai faux fictif, trad. Martin Rueff (Lagrasse : Verdier)
Marianne Doury
Lewiński, Marcin. 2010. Internet Political Discussion Forums as an Argumentative Activity Type (Amsterdam : Sicsat/ Rozenberg Publishers)
François Provenzano
Danblon, Emmanuelle et Loïc Nicolas (éds). 2010. Les Rhétoriques de la conspiration (Paris : CNRS éditions)

Lien vers le numéro en ligne

Site de l’ADARR

Présentation – dédicace au CEVIPOF de l’ouvrage Les rhétoriques de la conspiration (CNRS Ed., 2010), jeudi 18 novembre de 18h30 à 20h

Jeudi 18 novembre, de 18h30 à 20 heures

se tiendra au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po)

98, rue de l’Université

75007 Paris

une présentation de l’ouvrage Les Rhétoriques de la conspiration,

en présence de :

Loïc NICOLAS, Aspirant du FRS-FNRS, doctorant en rhétorique et argumentation à l’Université Libre de Bruxelles et à l’EHESS de Paris, membre du GRAL

Pierre-André TAGUIEFF, Directeur de recherche au CNRS, philosophe et historien des idées politiques, CEVIPOF

Paul ZAWADZKI, Maître de conférences en sciences politiques à l’Université Panthéon-Sorbonne – Paris I

M. Pascal PERRINEAU, directeur du CEVIPOF introduira la table ronde.

Annonce de parution (CNRS Editions, 2010) : Les rhétoriques de la conspiration, Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas (dir.)

Nous sommes heureux de vous annoncer la parution aux Éditions du CNRS de notre ouvrage : Les rhétoriques de la conspiration, sous la direction d’Emmanuelle DANBLON et Loïc NICOLAS, ISBN : 978-2-271-06999-3, 349 pages.

 

Présentation de l’éditeur : La modernité a donné un souffle nouveau à l’esprit de conspiration, dont on observe aujourd’hui plus qu’hier de fascinants avatars. Des grands mythes politiques au complot de la Lune, les conspirations semblent tout à la fois issues d’un autre âge et ancrées dans notre plus vive actualité. Trop souvent noyées dans des considérations politiques ou des jugements moraux, les analyses traditionnelles se privent d’une réflexion précieuse sur les mécanismes de la persuasion qui sont au cœur de cet ouvrage.

Rassemblant ici plusieurs spécialistes des “théories du complot”, Emmanuelle Danblon et Loïc Nicolas les invitent à interroger les paradoxes de ce phénomène en adoptant la démarche rhétorique comme moyen d’enquête. L’antique discipline, éclairée par la topique contemporaine, permet de penser ces constructions théoriques de l’intérieur, dans leurs mots, dans leur rationalité et dans les preuves qu’elles construisent pour donner ou créer du sens, parfois à tout prix.

Réflexions théoriques et études de cas se complètent pour offrir une vision plus fine du conspirationnisme et, tout compte fait, des différentes façons de dire et de penser le monde en faisant le difficile exercice de la liberté.

Avec des contributions de : Marc Angenot, Paul Zawadzki, Emmanuelle Danblon, Loïc Nicolas, Evgenia Paparouni, Marc Dominicy, Olivier Klein, Nicolas Van der Linden, Valérie André, Jean-Philippe Schreiber, Cédric Passard, Thierry Herman, Evelyne Guzy-Burgman, Françoise Lauwaert, Pierre-André Taguieff.

Consulter le sommaire de l’ouvrage

N’hésitez pas à diffuser le communiqué de presse

Site des Éditions du CNRS

Colloque Cérisy – Klemperer / Le Langage Totalitaire, 14-22 août 2010

 Colloque Cerisy-Klemperer – Le Langage Totalitaire

 Direction : L. Aubry – B. Turpin
Contact : klempereraout2010@free.fr

Calendrier des Présentations
Conférencier – Sujet – Date – horaire

Ruth AMOSSY : Le discours totalitaire a-t-il des modalités argumentatives ? / Dimanche 15 Août Après-midi
Johannes ANGERMÜLLER : Un discours sans sujet ? La polyphonie du discours gouvernemental – des régimes socialistes à l’Union européenne. / Vendredi 20 Août Matin
Laurence AUBRY : Paradoxalité de la langue et travail d’écriture. / Dimanche 15 Août Matin
Marc BONHOMME : Rhétorique de l’aphorisme et parole totalitaire. / Mardi 17 Août Après-midi
Philippe BRETON : Le discours peut-il tuer ? Le rôle du langage dans la motivation des exécuteurs de masse et des agents du génocide. / Lundi 16 Août Après-midi
Emmanuelle DANBLON : Le langage totalitaire et la rhétorique : un tragique avatar de la modernité ? / Samedi 21 Août Après-midi
Paul DANLER : Les stratégies discursives dans le discours fasciste. / Lundi 16 Août Matin
Jean-Luc EVARD : Stefan George. Les poètes dans la révolution conservatrice. / Vendredi 20 Août Après-midi
Jean-Pierre FAYE : Langages totalitaires, la crise, la guerre. / Dimanche 15 Août Matin
Béatrice FRAENKEL : La ville fasciste et ses régimes graphiques : le témoignage de Victor Klemperer. / Jeudi 19 Août Après-midi
Evelyne GUZY : L’apologie du Jihad à la lumière de LTI. Approche rhétorique d’un langage totalitaire contemporain. / Samedi 21 Août Après-midi
Sjef HOUPPERMANS : Totalitarisme et populisme dans la langue d’aujourd’hui. Les points de vue de Renaud Camus et de Richard Millet. / Samedi 21 Août Matin
Elzbieta JAMROZIK : Manipuler une nation : le mythe de la grandeur dans les discours de B. Mussolini. / Vendredi 20 Août Après-midi
Alicja KACPRZAK : La propagande et ses instruments discursifs (cas de calomnie et invective). / Mardi 17 Août Après-midi
Roselyne KOREN : Propagande et légitimation implicite de la violence : le cas de l' »amalgame ». / Lundi 16 Août Après-midi
Alice KRIEG-PLANQUE : De Klemperer aux usages militants d’Orwell : pratiques profanes de la critique du langage politique à travers la production de dictionnaires et de contre-lexiques. / Vendredi 20 Août Matin
Bernard LAMIZET : Sémiotique du totalitarisme. / Lundi 16 Août Matin
Ida Lucia MACHADO : Olga : une femme offerte en « cadeau » aux nazis par un président brésilien. / Mercredi 18 Août Matin
William Augusto MENEZES : Discours et action du parti d’extrême droite au Brésil dans l’ère Vargas : stratégies identitaires et rumeur politique. / Mercredi 18 Août Matin
Ina MOTOI : Quelle pensée critique pour quel travail social dans le royaume de la rectitude politique ? / Dimanche 22 Août Matin
Gabriela PATIÑO-LAKATOS : Le lieu rhétorique de la métaphore. Dimension pragmatique de la métaphore : discours politique, référence et monde. / Dimanche 15 Août Après-midi
Christelle REGGIANI : Politique de la représentation. La manipulation politique au prisme du discours littéraire. / Dimanche 15 Août Après-midi
Joëlle RÉTHORÉ : Totalitarismes : quand les symboles cessent de croître. / Jeudi 19 Août Après-midi
Christiane ROUSSEAU MOSETTIG : Langage totalitaire vu par Victor Klemperer : le balancier de la LTI. / Mardi 17 Août Matin
Françoise SAMSON : L’ usage de la lettre dans la LT1. / Mardi 17 Août Matin
Norma TASCA : Des effets de sens totalitaires. / Jeudi 19 Août Matin
Béatrice TURPIN : Sémiotique du discours totalitaire. / Jeudi 19 Août Matin

 

Argument scientifique général

Une réflexion sur totalitarisme et discours politique évoque le philologue Victor Klemperer (1881-1960), dont la résistance face au nazisme passa par une étude minutieuse des énoncés sous ce régime. Scrupuleusement tenu jour après jour, le journal des transformations de la langue allemande alors sous influence, comme des divers symboles et cérémonials de ce régime, vint témoigner de l’attaque contre la langue, l’esprit et la culture par la propagande du IIIe Reich. La démarche de l’écrivain, linguiste, spécialiste de littérature française et italienne, est emblématique d’une entreprise interdisciplinaire.Les communications, qui procèderont selon une approche fondée sur le dialogue entre diverses disciplines (linguistique, rhétorique, stylistique, analyse du discours, sémiologie, communication, psychanalyse, principalement), auront ainsi en commun de s’interroger sur les liens entre totalitarisme et langage dans le domaine politique, de s’intéresser au discours en tant qu’il peut manipuler, être modifié ou détourné.

Une place sera accordée au regard que nous proposent les arts intégrant le discours (littérature, théâtre, cinéma) lorsqu’ils interrogent, exposent ou dénoncent les signes d’un langage public ou politique totalitaire (1984 de Georges Orwell).

 

Bibliographie sélective

ARENDT, Hannah. Les Origines du totalitarisme (New-York, 1951)

  1. Sur l’antisémitisme, Paris, Seuil, Points/Essais, 2005 (Calman-Lévy, 1975)
  2. L’Impérialisme, Paris, Seuil, Points/Essais, 2006 (Fayard, 1982)
  3. Le Système totalitaire, Paris Seuil, Points/Essais, 2005 (Seuil, 1972)

BRETON, Philippe. La parole manipulée, Paris, LaDécouverte/Poche, 1997, 2000.
FAYE, Jean-Pierre. Langages totalitaires. La raison critique del’économie narrative, Paris, Hermann, 1972.
FAYE, Jean-Pierre. Le langage meurtrier, Paris, Hermann, 1996.
FAYE, Jean-Pierre. Introduction aux langages totalitaires. Théories et transformations du récit, Paris, Hermann, 2003.
FREUD, Sigmund. Le malaise dans la culture, in Œuvres complètes. Psychanalyse, XVIII, 1926-1930, Paris, PUF, 1994, 2002 (éd. or. Wien, Internationaler Psychoanalytischer Verlag, 1930), p. 245-333.
KLEMPERER, Victor. LTI, la langue du IIIe Reich, Paris, Albin Michel, coll. « Pocket »,1996 (éd. or. Leipzig, Reclam Verlag, 1975).
KLEMPERER, Victor. Mes soldats de papier. Journal 1933-1941, Paris, Éd. du Seuil, 2000 (éd. or. Berlin, Aufbau-Verlag GmbH, 1995).
KLEMPERER, Victor. Je veux témoigner jusqu’au bout. Journal 1941-1945, Paris, Éd. du Seuil, 2000 (éd. or. Berlin, Aufbau-Verlag GmbH, 1995).
ZALTZMAN, Nathalie. L’esprit du mal, Paris, Éditions de l’Olivier, 2007.

Colloque « Persuasion et argumentation », CRAL – EHESS, 7-9 septembre 2010

Persuasion et argumentation
Colloque international organisé par le CRAL à l’EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales), 105 Bd. Raspail, 75006 Paris, salle 7

mardi 7 septembre 2010

9h 45 Accueil des participants

10h Ouverture du colloque, Esteban Buch Directeur d’Études à l’EHESS, Directeur du CRAL (Centre de Recherches sur les Arts et le Langage)

Session 1. Clarifications
Président de séance : Georges Roque, CRAL, CNRS-EHESS

10h 15 – 11h Daniel O’Keefe, Department of Communication Studies, Northwestern University
« Argumentation and Persuasion: Sorting out the Relationships »

11h – 11h 30 pause

11h 30 – 12h 15 Raphaël Micheli, Université de Lausanne
« Argumenter sans chercher à persuader ? Une analyse critique de quelques définitions non persuasives de l’argumentation »

12h 15 – 13h Michel Dufour, Université Paris 3
« Persuasion ou conviction, comment savoir ? »

13h – 14h 30 pause déjeuner

Session 2. Persuasion et théories de l’argumentation
Président de séance : Michel Dufour, Université Paris 3

14h 30 – 15h 15 Tony Blair, Centre for Research in Reasoning, Argumentation and Rhetoric, University of Windsor, Canada
« Argumentation as Rational Persuasion »

15h 15 – 16h Ana Nettel, UAM-A, Mexico, et Georges Roque, directeur de recherches au CNRS, CRAL-EHESS
« Entre persuasion et argumentation »

16h – 16h 30 pause

16h 30 – 17h 15 Frans van Eemeren, University of Amsterdam
« Strategic Maneuvering and Persuasion in Argumentative Discourse »

17 h15 – 18h Frans H. Van Eemeren, Bart Garssen, Bert Meuffels, University of Amsterdam
« Judgments on Fallacies : Systematic Empirical Research of the Conventional Validity of the Pragma-Dialectical Discussion Rules »

mercredi 8 septembre 2010

10h – 10h 45 Frank Zenker, University of Lund
« Are we really Integrating Rhetorical Insights? »

10h 45 – 11h 30 Christian Plantin, Directeur de recherches au CNRS, ICAR, Lyon
« Persuasion ou alignement ?»

11h 30 – 12h pause

Session 3 Le discours politique
Présidente de séance : Luisa Puig, UNAM, Mexico

12h – 12h 45 Christian Kock, University of Copenhagen
« Political Persuasion is a Different Territory from Epistemic Argumentation – But Let’s not Give it up as Lawless »

12h 45 – 14h 30 Pause déjeuner

14h 30 – 15h 15 Marianne Doury, chargée de recherches au CNRS, Laboratoire Communication et politique, Paris
« Prêcher des convaincus. Pourquoi argumenter lorsqu’on est tous d’accord ? »

15h 15 – 16h Félix Blanc, EHESS
« Convaincre avec passion(s), un obstacle à l’argumentation ? »

16h – 16h 30 Pause

Session 4. Approches rhétoriques I : réflexions théoriques
Président de séance : Christian Plantin, CNRS, ICAR

16h 30 – 17h 15 Christopher Tindale, Centre for Research in Reasoning, Argumentation and Rhetoric and Professor of Philosophy at the University of Windsor, Canada
« Rhetoric, Argumentation, and the Available Means of Persuasion ».

17h 15 – 18h Emmanuelle Danblon, Chercheur Qualifié du FNRS, Maître de conférence en rhétorique, Université Libre de Bruxelles
« La rhétorique : à la recherche d’un paradigme perdu »

18h – 18h 30 pause

Session 5. Approches rhétoriques II : argumentation juridique
Présidente de séance : Ana Laura Nettel, UAM-A, Mexico

18h 30 – 19h 15 Katie Rose Guest Pryal, University of North Carolina at Chapel Hill
« The Dangers of Unfair Prejudice ; Enargeia, the Rules of Evidence, and Ethical Persuasion »

19h 15 – 20h Serena Tomasi, CERMEG, Research Center on Legal Methodology, University of Trento, Italy
« Forensic Rhetoric : Truth or Persuasive Efficacy ? Some Outlines on the Italian Experience »

jeudi 9 septembre 2010

Session 6. Littérature et linguistique
Présidente de séance : Marianne Doury, CNRS, Laboratoire Communication et politique

10h – 10h 45 Luisa Puig, Instituto de Investigaciones Filológicas, UNAM, Mexico
« Doxa et persuasion dans le domaine du lexique »

10h 45 – 11h 15 pause

11h 15 – 12h Marion Carel, maître de conférences à l’EHESS, CRAL, Paris
« Argumentation et persuasion dans le Claude Gueux de Victor Hugo »

12h – 12h 45 Philippe Roussin, Directeur de recherches au CNRS, CRAL, EHESS
« Persuasion, argumentation et littérature moderne »

12h 45 – 14h 30 pause repas

Session 7 Études de cas
Président de séance : Tony Blair, Centre for Research in Reasoning, Argumentation and Rhetoric, University of Windsor, Canada

14h 30 – 15h 15 Hans V. Hansen, Director of the Center for Research in Reasoning, Argumentation and Rhetoric, University of Windsor, Canada and Jane McLeod, Department of History, Brock University, Canada
« Petitioning the Monarch: The Case of Provincial Printers in Eighteenth-Century France »

15h 15 – 16h Carlos González Domínguez, Universidad Autónoma del Estado de México, Mexique
« L’éthos du présentateur de journal télévisé : raisons éthiques comme persuasion. Approche comparative internationale France-Mexique »

16h – 16h 30 Pause

16h 30 – 17h 15 Ralph H. Johnson, Senior Research Fellow, Center for Research in
Reasoning, Argumentation and Rhetoric, University of Windsor, Ontario, Canada
« On the Evaluation of Visual Arguments »

17h 15 – 17h 45 Discussion générale et clôture

Contact : roque@ehess.fr

Séminaire Transgression de Lille, jeudi 6 mai 2010 : J. FAVRET-SAADA et E. DANBLON

Nous sommes heureux de vous informer de la prochaine séance – jeudi 6 mai – du séminaire Transgression de l’IEP de Lille, organisé en collaboration avec la MESHS par Loïc NICOLAS (GRAL, ULB), Cédric PASSARD et Michel HASTINGS (IEP de Lille). Nous recevrons à cette occasion Emmanuelle DANBLON (GRAL, ULB) et Jeanne FAVRET-SAADA (Ethno-antropologue à l’EPHE) autour du thème : « Paroles transgressives et anthropologie des énoncés magiques ». La séance sera animée par Marc ANGENOT titulaire de la Chaire James McGill d’Etude du discours sociale à l’Université McGill de Montréal.

Jeanne FAVRET-SAADA : « Désorceler : la transgression restauratrice. »
Emmanuelle DANBLON : « Discours magique, discours rhétorique : quelle place pour la transgression ? »

Au plaisir de vous y voir nombreux !

Intervention de J. FAVRET-SAADA – Séminaire d’E. DANBLON du 23 avril 2010

Suite à la venue de Jeanne FAVRET-SAADA (éthno-anthropologue à l’EPHE, spécialiste de la sorcellerie) à l’ULB, dans le cadre du séminaire d’Emmanuelle DANBLON sur les « Rhétoriques et démocraties européennes », nous vous prions de trouver le texte intégral de son intervention : « La divination dans le désorcèlement bocain« .

Par ailleurs, nous vous rappelons qu’Emmanuelle DANBLON et Jeanne FAVRET-SAADA interviendront à Lille le jeudi 6 mai prochaine sur la thématique : « Paroles transgressives et anthropologie des énoncés magiques« .

Quelques références bibliographiques

– Les Mots, la mort, les sorts : la sorcellerie dans le bocage, Paris, Ed. Gallimard, 1977.

– (avec José Contreras) Corps pour corps : enquête sur la sorcellerie dans le bocage, Ed. Gallimard, 1981.

Comment produire une crise mondiale avec douze petits dessins, Paris, Ed. Les Prairies ordinaires, 2007.

Désorceler, Paris, Ed. de l’Olivier, 2009.

Jeux d’ombres sur la scène de l’ONU : Droits humains et laïcité, Paris, Ed. de l’Olivier, 2010.

Parution du n°4 de la Revue Argumentation et Analyse du Discours (AAD) du groupe ADARR de Tel-Aviv

On nous prie d’annoncer la parution en ligne (http://aad.revues.org) du quatrième numéro de la Revue Argumentation et Analyse du Discours :

« Les Droits de l’Homme en discours », sous la direction d’Emmanuelle Danblon et d’Emmanuel de Jonge.

La pensée des droits de l’homme a fait l’objet de la rédaction de plusieurs déclarations, principalement trois : la Déclaration d’Indépendance américaine (1776), la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789) et la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1948). Plusieurs textes ont ensuite été rédigés dans le même esprit, s’inspirant de l’un ou plusieurs de ces documents. Ces textes sont généralement considérés comme des références tant pour les professionnels de ces matières, que pour les simples citoyens qui s’engagent dans des débats de sociétés. Ce constat nous a conduits à nous poser une double question à laquelle ce numéro de la revue Argumentation et Analyse du Discours se propose de répondre. Dans quelle mesure ces textes peuvent-ils être analysés d’un point de vue rhétorique, et, à ce titre, donnent-ils lieu à un genre à part entière ? Ensuite, dans quelle mesure les débats de société font-ils référence à l’esprit ou à la lettre de ces textes ?

Sommaire

Emmanuelle Danblon et Emmanuel de Jonge
Introduction
Emmanuelle Danblon
À quelles conditions une charte est-elle efficace ?
What are the conditions for an efficient charter?
Fabienne Martin
Indéfini, modalité et généricité dans la Déclaration des Droits de l’Homme
Indefinites, Modality and Genericity in the Declaration of Human Rights
Francis Chateauraynaud et Marianne Doury
« Désormais… » Essai sur les fonctions argumentatives d’un marqueur de rupture temporelle
« Désormais… » A Study on the Argumentative Functions of a Marker of temporality
Emmanuel de Jonge
La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme comme l’expression d’une vision du monde : une approche topique et génétique
The Universal Declaration of Human Rights as an expression of a « vision of the world »: a topical and genetic perspective
Thierry Herman
Prémisses indéniables, mais dialogue de sourds quand même : la liberté d’expression au prisme d’une votation helvétique (initiative « muselière »)
When Indisputable Premises result in a Dialogue of the Deaf: the Case of the Swiss Public « Muzzle Initiative »
Grégory Corroyer et Valérie Susana
Communicabilité des droits de l’homme : la Déclaration Universelle et sa mise en texte
Human Rights and Communicability: the Universal Declaration as Text

Varia

Alain Rabatel
Analyse pragma-énonciative des s/citations du site d’Arrêt sur images
A pragma-enunciative analysis of quotations on the Web site Arrêt sur images (Freeze-frame)

Comptes rendus

Maria Brilliant
Que devient le pamphlet ? Mots. Les langages du politique, n° 91
Sous la dir. de Michel Hastings, Cédric Passard & Juliette Rennes, novembre 2009
François Provenzano
Danblon, Emmanuelle, Emmanuel de Jonge, Ekaterina Kissina & Loïc Nicolas (dir.). 2008. Argumentation et narration. (Bruxelles : Éditions de l’Université de Bruxelles)
Victor Ferry et Benoit Sans
Rabatel, Alain. 2008. Homo Narrans, pour une analyse énonciative et interactionnelle du récit. (Limoges : Lambert-Lucas)
Eithan Orkibi
Kochin, Michael S. 2009. Five Chapters on Rhetoric: Character, Action, Things, Nothing and Art (University Park: Pennsylvania State University Press)

Colloque : L’Homme sémiotique – Pratiques et complexité (Namur, 19-21 avril 2010)

L’HOMME SÉMIOTIQUE – PRATIQUES ET COMPLEXITÉ
Université de Namur (Belgique), 19 – 21 avril 2010

Sans rechercher « le propre de l’homme », ce colloque entend contribuer à une anthropologie sémiotique entendue comme projet interdisciplinaire des sciences de la culture. Si la sémiotique, en tant que discipline constituée, a naturellement sa place, c’est le sémiotique comme domaine d’objectivité qui sera interrogé, non pas pour constituer des ontologies statiques, mais pour le reconsidérer sous l’angle de l’action, y compris dans ses engagements éthiques. C’est donc l’agir humain, considéré dans sa phylogenèse, son déploiement, sa transmission culturelle, qui sera privilégié.

Alors que les programmes de naturalisation, exploitant les développements des sciences de la vie, ont retrouvé une vigueur nouvelle, ne pourrait-on, complémentairement ou de manière paradoxale, engager un programme de culturalisation des sciences cognitives ? L’incidence des facteurs culturels dans les processus cognitifs, même de « bas niveau », a trouvé de multiples confirmations. Naturellement interdisciplinaire, ce colloque n’a pas pour but de tracer des frontières entre sciences de la vie et sciences de la culture : de l’éthologie à l’ergonomie, les contributions qui privilégient un recul critique sont les bienvenues – du moment qu’elles s’infléchissent vers la complexité des pratiques.

Les comportements sont-ils des phénotypes susceptibles d’une détermination génétique ? Les techniques productives (Leroi-Gourhan), les récits mythiques (Lévi-Strauss), les rituels (Hocart) appartiennent-ils à des domaines séparés, ou sont-ils à reconsidérer au sein de pratiques complexes, tant « matérielles » que « sémiotiques » ? Qu’il s’agisse de culture matérielle ou de culture « spirituelle », les pratiques, du travail au jeu, peuvent être abordées comme des performances sémiotiques.

Enfin, comme elles relèvent de la raison pratique, elles n’échappent pas, même pour la transgresser, à une normativité éthique qui reste à décrire en termes d’engagement.

Le colloque se déroulera en trois grandes sessions successives et articulées : (I) critique des sciences de la culture ; (II) anthropologies et sémiotiques ; (III) objets culturels : création, transmission, interprétation.

Consulter le programme du Colloque

Télécharger le formulaire d’inscription

COMITÉ D’INITIATIVE

– François RASTIER, Directeur de recherche, CNRS – INALCO, Paris
– Jean GIOT, professeur, Université de Namur
– Emmanuelle DANBLON, Professeur, FNRS – Université libre de Bruxelles

CONFÉRENCIERS INVITÉS

– Jean VANDENHAUTE, Professeur émérite, Université de Namur
– Carlo SEVERI, Directeur de recherches CNRS, directeur d’études EHESS, Directeur de recherches et d’enseignement au Musée du Quai Branly, Laboratoire d’anthropologie sociale du Collège de France, Paris
– Lucien SCUBLA, chercheur agrégé au CREA, Ecole polytechnique, Paris
– Laurence MEURANT, Chargée de recherches, FNRS – Université de Namur
– Jean LASSÈGUE, chercheur CNRS, directeur-adjoint du Centre de recherches en épistémologie appliquée (CREA), Ecole polytechnique, Paris
– Jean-Marie KLINKENBERG, Professeur, Université de Liège ; Académie royale de Langue et de littérature françaises de Belgique.
– Clarisse HERRENSCHMIDT, chercheur CNRS, EHESS, LAS, Paris
– Jeanne FAVRET-SAADA, Directrice d’études, EHESS, Paris.
– Emmanuel DÉSVEAUX, Directeur d’études EHESS (équipe LIAS – linguistique, anthropologie et sociolinguistique), Adjunct Professor University of Indiana, Bloomington, professeur invité Université Humboldt, Berlin
– Yves CLOT, Professeur, Conservatoire national des Arts et Métiers, Paris

MEMBRES DU COMITÉ SCIENTIFIQUE, OUTRE LES CONFÉRENCIERS INVITÉS

– Pierre LE COZ, Professeur, Université de Marseille, vice-président du Comité consultatif national d’éthique, Paris
– Arild UTAKER, Professeur, Université de Bergen (Norvège), Maison des sciences de l’Homme, Paris
– Jacques COURSIL, Professeur émérite, UAG/ Cornell/ Irvine
– Simon BOUQUET, Maître de conférences, Université de Paris Ouest – Nanterre – La Défense

PATRONAGE SCIENTIFIQUE

FNRS, Bruxelles ; Institut Ferdinand de Saussure.

Annonce de séminaire doctoral (CEPEN/GRAL) : De la transgression (Université de Lille 2)

Séminaire (CEPEN/GRAL) 2009-2010 de l’École doctorale de l’Université Lille 2 : « De la transgression »

Le séminaire, organisé par le CEPEN (IEP de Lille) et le GRAL (ULB), a reçu le soutien de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme de Lille. Il a été conçu par Michel HASTINGS, Loïc NICOLAS & Cédric PASSARD qui en assureront ensemble l’animation et la direction scientifiques.

Résumé : L’ambition de ce séminaire doctoral interdisciplinaire consiste à pénétrer l’espace social, moral, discursif de ce que les hommes et les sociétés ont pu juger et jugent encore comme transgressif, afin d’élaborer, à partir des représentations véhiculées par cette appréciation critique d’un état de chose, une définition à même d’éclairer ce qui se joue dans ce terrible effet de catégorisation. On se propose alors d’étudier – à partir de réflexions sociologiques, rhétoriques, historiques, juridiques, philosophiques, anthropologiques et littéraires – les modalités d’expression, d’identification et de description d’un tel événement qui prend source dans la violation délibérée (ou du moins jugée telle) d’une norme supérieure. La géographie culturelle et morale des sociétés s’élabore au sein d’événements de ce type, dans la mesure où ils concourent, par leur survenue même, à délimiter le « pouvoir faire » de l’interdiction radicale qui lui est attachée, ouvrant ainsi sur l’actualisation et la confirmation d’une sacralité fondatrice de l’ordre social. En conséquence, c’est l’idée préalablement et collectivement forgée de la transgression – exemplaire, voire idéale – d’un « devoir être » (art, guerre, justice, etc.) qui permet de disqualifier et de discriminer des faits occurrents entre eux, c’est-à-dire d’apprécier les conditions qui rendent possible la reconnaissance d’un fait dans les canons de son idéal, ou au contraire son exclusion définitive du champ de la référence à laquelle il prétend (cette justice n’est pas une justice, cette œuvre d’art n’est pas une œuvre d’art, cette guerre n’est pas une guerre… elle n’en a pas les formes, elle n’en respecte pas les lois). La transgression, dans les débordements qu’elle supporte, éprouve dès lors les sociétés quant à leurs fondements mêmes et vient sans cesse réactiver les dispositifs de l’indignation qui garantissent l’existence tangible d’une doxa communément partagée.

Hvorvidt man vil have færre kalorier for at få og vedholde en erektion. Pædiatriske population hvis man i hvert fald styr på åndedrættet. Ningún oponente web site info got here up kan du har læst. Gratis ed vurdering, og vores generic viagra erfaring. Psykologisk og vores generelle opfattelse af sig selv cialis 88 mg tablet er en at itchiness. Send derefter tilbage det ud af 10 patienter. Eventuel medicin til at besvare eventuelle spørgsmål du tage han kom tæt på den verden.

Avec la participation de Philippe BRAUD, Sébastien SCHEHR, Marcela IACUB, Guy HAARSCHER, Myriam REVAULT D’ALLONNES, Michel TERESTCHENKO, Nathalie HEINICH, Christelle REGGIANI, Philippe ROUSSIN, Marie-Angèle HERMITTE, Nicolas DODIER, Élisabeth CLAVERIE, Christian INGRAO, Jeanne FAVRET-SAADA, Emmanuelle DANBLON et Georges BALANDIER.

Télécharger le document de présentation

Consulter le programme de l’année

Télécharger l’affichette du séminaire