Vient de paraître : Comment les médias parlent des émotions. Sur l’affaire DSK / Nafissatou Diallo (Lambert-Lucas, 2015)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution de : Comment les médias parlent des émotions. L’affaire Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn, sous la direction d’Alain Rabatel, Michèle Monte et Maria das Graças Soares Rodrigues (Limoges, Lambert-Lucas, 2015).

Télécharger la couverture de l’ouvrage

Présentation de l’éditeur : L’affaire Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn est un des rares cas d’accusation de viol ayant eu un retentissement mondial en raison de la personnalité du directeur du Fonds Monétaire International et de sa candidature annoncée aux élections présidentielles françaises de 2012. Sa couverture médiatique a engagé des questions d’éthique journalistique du plus haut intérêt, qu’il s’agisse du rapport entre vie privée et vie publique des hommes et des femmes politiques, du respect de la présomption d’innocence ou du traitement d’une affaire de viol.

Les nombreuses émotions suscitées par l’affaire ont évolué au fil des informations portées à la connaissance du public. Or si les émotions ont longtemps été conçues comme un obstacle à l’exercice de la raison, elles sont aujourd’hui envisagées comme des modalités de l’argumentation. Ce sont ces modalités que l’ouvrage met en lumière, distinguant entre émotions directes et indirectes, mises en spectacle et allusives, dites, montrées, étayées, par des études qui prennent en compte le lexique, les lieux communs, l’organisation des discours et les scénographies énonciatives dans les articles et les dessins de presse, les séries TV ou sur le web.

Pitié, indignation, dégout, colère ou honte sont codifiés culturellement et touchent le lecteur de la presse en fonction de ses valeurs, de ses expériences, de ses communautés d’appartenance. Ces émotions sont mobilisées par les médias – et par les témoins ou les experts auxquels les journalistes font appel – en faveur de l’un ou l’autre protagoniste selon la situation politique et la culture dans lesquelles l’affaire est évoquée, voire instrumentalisée.

Conférence d’Emmanuelle Danblon – Émotions & conflits (ULB) – 5 décembre 2014 de 18h30 à 21h

Emotions & conflits: approches socio-politiques et psycho-sociales

18.30 – 21.00

Entrée libre & gratuite

L’étude des conflits repose sur de nombreuses disciplines et sur différents niveaux d’analyse. Chacun des niveaux d’analyse du « conflit » (intrapsychique, interpersonnel, interculturel, local, international, etc.) implique des facteurs causaux distincts et spécifiques

Cependant, malgré ces distinctions et spécificités, un facteur semble présent à chaque échelle conflictuelle et dans chaque type de conflit : le rôle des émotions. En effet, les émotions, de par leur vécu psychologique et leur expression sociale, jouent un rôle important dans la plupart des types de conflits. Les émotions peuvent s’exprimer par des expression faciales, mais également par les discours (rhétoriques, politiques, médiatiques, commémorations historiques, etc.). Ces expressions émotives peuvent être, partiellement, responsables des issues positives ou négatives de processus de négociation.

L’étude des émotions implique donc une analyse pluridisciplinaire. C’est justement l’objectif de cette conférence : mettre en lumière le rôle des émotions dans les situations conflictuelles par des chercheurs de disciplines différentes. En effet, le rôle des émotions dans les conflits, à des niveaux différents, sera mis en lumière au plan : psychologique et neuropsychologique, rhétorique et politique.

Intervenants

Assad Azzi – Professeur en Psychologie sociale – ULB
Didier Grandjean – Professeur en Neuropsychologie des émotion et Neurosciences affective – Université de Genève
Bernard Rimé – Professeur émérite à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education – UCL
Valérie Rosoux – FNRS / UCL
Emmanuelle Danblon – Professeure de rhétorique – ULB
Christian Olsson – Chargé de cours en Sciences politiques – ULB

Lieu : Campus Solbosch, H.2215

Url de référence

Télécharger la présentation de la conférence

Affiche et programme de la conférence

Annonce de parution: (Editions du Cerf, 2010), L’émotion argumentée par Raphaël MICHELI

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la publication d’une version remaniée de la thèse de notre collègue et ami Raphaël MICHELI de l’Université de Lausanne (Suisse) : L’émotion argumentée. L’abolition de la peine de mort dans le débat parlementaire français, Paris, Ed. du Cerf, coll. « Humanités », 2010.

Consulter la présentation de l’ouvrage