Colloque « La fonction prophétique. Intuition, anticipation, narration » (organisé par Emmanuelle Danblon)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer le colloque « La fonction prophétique. Intuition, anticipation, narration » organisé par Emmanuelle Danblon, chercheuse invitée à l’IEA de Paris. Cet événement se tiendra à Paris les 5 et 6 novembre prochains.

Présentation:

La fonction prophétique du langage, connue dans l’antiquité et perdue aujourd’hui, fait intervenir un éventail de facultés humaines (perception, intuition, compréhension, formulation, anticipation, transmission) qui ensemble rappellent la mission de la fonction testimoniale. Le défi consiste à éclairer ces deux figures de l’activité humaine l’une par l’autre, celle du prophète et celle du témoin. Loin de se concentrer sur la question religieuse (divination, inspiration), il s’agira d’explorer la fonction rhétorique de celui qui vient porter témoignage devant le monde d’un événement qu’il a lui même vécu directement, par les sens, et qui est ensuite investi de la responsabilité de délivrer un message à la communauté. Plus l’événement présente un caractère inattendu pour les sens, invraisemblable pour la raison et ineffable pour la parole, plus la fonction testimoniale et prophétique sera mise au défi. La disparition prochaine des derniers témoins de camps d’extermination nous engage à une meilleure compréhension de la fonction prophétique/testimoniale. Nous laissons de côté la dimension politique, historique et philosophique pour nous concentrer sur la question cognitive, linguistique et rhétorique de ce nouveau défi pour la connaissance et la société.

1) Comment perçoit-on un événement (sensations, intuitions, émotions) ?
2) Comment comprend-on la portée d’un événement (jugement, anticipation) ?
3) Comment formule-t-on un événement (choix des formules et genres de discours) ?
4) Comment reçoit-on un événement (à quelles conditions l’imaginaire et les institutions de notre société sont-elles en mesure de s’emparer du message du témoin/prophète pour le bien commun ?)

Intervenants:

Sylvie Barnay (Université de Lorraine) : « Le prophète, interprète de l’histoire : quelques perspectives de recherche »
Alain Berthoz (Collège de France) : « Perception, anticipation et prédiction. Le point de vue des neurosciences. »
Pierre Gibert (Centre Sèvres) : « Témoignage et prophétie. Retour sur le vocabulaire biblique »
Roland Jouvent (Université Pierre et Marie Curie) : « Du témoin prophète pour le bien commun. Comment faire de la réalité un plaisir psychique ? »
Alain Rabatel (Université Lyon 1) : « Témoignage et prophétie. Ressemblances et différences dans la fonction narrative ».
Michaël de Saint-Cheron : « Levinas, témoin ou prophète de notre temps ? »
Armin Schnider (Université de Genève) : « Discernement entre fantasme et réalité ».
Emmanuelle Danblon (Université libre de Bruxelles) « La fonction prophétique. Pour repenser le témoignage aujourd’hui »

Informations pratiques:

Dates: jeudi 5 et vendredi 6 novembre 2015 (de 14h à 18h)

Lieu: IEA de Paris
Hôtel de Lauzun, Île Saint-Louis
17 quai d’Anjou
75004 Paris

Présentation du colloque sur le site de l’IEA de Paris

Emmanuelle Danblon : chercheuse en résidence à l’IEA de Paris (à partir d’octobre 2015)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer qu’Emmanuelle DANBLON sera chercheuse invitée (en résidence) à l’Institut d’études avancées de Paris, à partir d’octobre 2015, et se consacrera au thème : « La fonction prophétique ».

RésuméCe projet entend répondre à la question : existe-t-il une fonction prophétique ? Quelles en sont les caractéristiques linguistiques, psychologiques et anthropologiques ? Peut-on lui reconnaître un statut institutionnel comme c’était le cas dans l’Antiquité ? Que recouvrirait-elle aujourd’hui ? La possibilité de croiser les développements actuels en neuroscience et l’approche rhétorique et anthropologique développée par l’Ecole de Bruxelles servirait de guide à ce projet. L’intention est de poser un regard naturaliste sur cette fonction du langage.

Reconnue de première importance dans l’histoire de l’humanité, elle n’est plus aujourd’hui considérée comme rationnelle alors même qu’elle constitue un phénomène très actuel pourtant totalement absent des institutions officielles mais présent en marge de celles-ci (tarologie, théories du complot sur Internet, la fonction prophétique investit des lieux cachés, occultes ou anonymes mais très prisés par les citoyens). Enfin, il semble qu’on retrouve l’ensemble des traits de cette fonction prophétique dans le genre testimonial (cf. Dulong) qui pose une question urgente à notre société : comment mettre en récit la parole des témoins qui vont disparaître et quel statut donner à ces récits dans la construction de la mémoire et de l’histoire ?

Site de référence

L’IEA de Paris est un centre de recherche dans le domaine des sciences humaines et sociales qui accueille des chercheurs internationalement reconnus pour des séjours de recherche de cinq à dix mois. L’institut organise dans ses locaux, situés à l’hôtel de Lauzun, des colloques et conférences en relation avec leur sujet de recherche et l’actualité scientifique.