Parution de l’ouvrage « Pour une lecture linguistique et critique des médias.Empathie, éthique, point(s) de vue », d’Alain Rabatel

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du nouvel ouvrage d’Alain Rabatel « Pour une lecture linguistique et critique des médias. Empathie, éthique, point(s) de vue », aux éditions Lambert-Lucas.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur:

Cet ouvrage propose une lecture linguistique « engagée mais non enragée » (Hannah Arendt) des médias, à la lumière des idéaux démocratiques qu’ils devraient servir. Il s’appuie sur l’analyse des points de vue, afin de rendre compte de la subjectivité des discours, y compris lorsqu’ils semblent le plus objectifs. Il analyse leur confrontation dans un cadre polyphonique, dialogique et empathique, afin de dégager les stratégies par lesquelles les médias entrent (ou non) en dialogue avec les sources et les acteurs des évènements, mesurent la relativité des opinions, des faits et des savoirs, aident à penser la complexité et le bien commun, sans verser dans le relativisme. Il revient sur la dimension éthique des discours des médias, au-delà du respect de la déontologie. Enfin, il propose une étude renouvelée des postures des journalistes ainsi que des phénomènes de prise en charge et de responsabilité énonciatives.
De nombreuses études de cas – interviews, enquêtes, reportages, portraits, hyperstructures – analysent les mécanismes et effets du rewriting des dépêches d’agence, du fact-checking, de l’implicite, du persiflage, des caricatures, des phénomènes d’invisibilité et de naturalisation. Elles renouvellent les problématiques touchant aux relations entre médias et critique des médias, à la place des émotions dans les représentations, aux nouvelles formes de citation, de montage et à leur fonction de preuve.

Pour plus d’informations

Vient de paraître : Comment les médias parlent des émotions. Sur l’affaire DSK / Nafissatou Diallo (Lambert-Lucas, 2015)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution de : Comment les médias parlent des émotions. L’affaire Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn, sous la direction d’Alain Rabatel, Michèle Monte et Maria das Graças Soares Rodrigues (Limoges, Lambert-Lucas, 2015).

Télécharger la couverture de l’ouvrage

Présentation de l’éditeur : L’affaire Nafissatou Diallo contre Dominique Strauss-Kahn est un des rares cas d’accusation de viol ayant eu un retentissement mondial en raison de la personnalité du directeur du Fonds Monétaire International et de sa candidature annoncée aux élections présidentielles françaises de 2012. Sa couverture médiatique a engagé des questions d’éthique journalistique du plus haut intérêt, qu’il s’agisse du rapport entre vie privée et vie publique des hommes et des femmes politiques, du respect de la présomption d’innocence ou du traitement d’une affaire de viol.

Les nombreuses émotions suscitées par l’affaire ont évolué au fil des informations portées à la connaissance du public. Or si les émotions ont longtemps été conçues comme un obstacle à l’exercice de la raison, elles sont aujourd’hui envisagées comme des modalités de l’argumentation. Ce sont ces modalités que l’ouvrage met en lumière, distinguant entre émotions directes et indirectes, mises en spectacle et allusives, dites, montrées, étayées, par des études qui prennent en compte le lexique, les lieux communs, l’organisation des discours et les scénographies énonciatives dans les articles et les dessins de presse, les séries TV ou sur le web.

Pitié, indignation, dégout, colère ou honte sont codifiés culturellement et touchent le lecteur de la presse en fonction de ses valeurs, de ses expériences, de ses communautés d’appartenance. Ces émotions sont mobilisées par les médias – et par les témoins ou les experts auxquels les journalistes font appel – en faveur de l’un ou l’autre protagoniste selon la situation politique et la culture dans lesquelles l’affaire est évoquée, voire instrumentalisée.

Annonce de parution : Semen numéro 31 (avril 2011) coord. par Ruth Amossy et Marcel Burger

Semen, n° 31, coord. Ruth AMOSSY et Marcel BURGER : « Polémiques médiatiques et journalistiques. Le discours polémique en question(s) »

Le GRAL a le plaisir de vous annoncer la parution du n° 31 de la revue Semen coordonné par Ruth AMOSSY et Marcel BURGER consacré aux « Polémiques médiatiques et journalistiques. Le discours polémique en question(s) ».

L’objectif du présent numéro est de repenser et de problématiser la notion de « polémique » telle qu’elle ressort aujourd’hui des pratiques journalistiques et médiatiques les plus diverses, des articles d’opinion dans la presse quotidienne et des revues savantes à l’Internet, aux modes de communication des mouvements sociaux et jusqu’aux débats filmés ou à la production des informations télévisées.

Par une réflexion ancrée dans l’analyse du discours et les théories de l’argumentation, ce sont d’abord les définitions du discours polémique qui seront interrogées à partir de corpus qui en questionnent le bien fondé et les limites dans une perspective socio-discursive. Comment délimiter le polémique, dans quelle mesure la violence en est-elle une dimension intégrante, la parole qui autorise la négociation des points de vue peut-elle en faire partie, quelle est la place qu’y occupe la rationalité ? Ces questions seront examinées dans une perspective fonctionnelle à partir d’une analyse fine du corpus.

SOMMAIRE

Ruth AMOSSY et Marcel BURGER
Introduction : La polémique médiatisée.
Ruth AMOSSY
La coexistence dans le dissensus. La polémique dans les forums de discussion.
Jérôme JACQUIN
Le/La polémique : une catégorie opératoire pour une analyse discursive et interactionnelle des débats publics ?
Marcel BURGER
Une caractérisation praxéologique du désaccord polémique : ce qu’informer dans les médias veut dire
Roselyne KOREN
De la rationalité et/ou de l’irrationalité des polémiqueurs. Certitudes et incertitudes.
Raphaël MICHELI
Polémique et réflexivité langagière.
Maria BRILLIANT
L’émergence de la polémique autour de la formule « immigration choisie » dans la presse française (Janvier-juillet 2005).
Karina MASASA
À qui profitent les dialogues de sourds ? La question de l’action dans la polémique entre mondialistes et altermondialistes autour de la pauvreté.
Eithan ORKIBI
Entre polémique et agitation : la violence verbale dans l’opposition au plan de désengagement de la bande de Gaza.
Francine EDELSTEIN
Discours protestant et polémique journalistique autour du problème juif pendant la Seconde Guerre mondiale en Suisse.
Haim ADMOR
L’échange Faïtlovitch-Aescoly sur les coutumes religieuses des Béta Israël d’Éthiopie (1936) : un recours légitime au polémique ?
Rubrique Comptes-rendus de lecture

Télécharger le document de présentation.

Site de l’ADARR