Parution de l’ouvrage « La rhétorique de l’utopie. La révolution tunisienne, un exemple pour l’Europe? »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution de l’ouvrage La rhétorique de l’utopie. La révolution tunisienne, un exemple pour l’Europe?, par Lucie Donckier de Donceel (ULB, GRAL).

Présentation de l’ouvrage:

Ce travail cherche à définir le genre rhétorique de l’Utopie et s’inspire de la pensée d’Aristote. Ce genre est défini selon la règle des trois preuves, c’est-à-dire ethos, pathos et logos. Plus globalement ce travail s’inscrit dans le sillage de la pensée de l’Ecole de Bruxelles et de Chaïm Perelman; une grande attention est portée aux composantes politiques, citoyennes et démocratiques de la rhétorique. Concrètement, notre réflexion a pour point de départ la révolution tunisienne de décembre 2010 et janvier 2011, une attention est donc portée à l’histoire contemporaine de ce pays. Au delà de ce cas d’étude, la question des Droits de l’Homme et du cadre matriciel de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme comme fondatrice de notre modernité est inévitablement abordée. Enfin, ce travail a été rédigé et réalisé sous la direction d’Emmanuelle Danblon, professeur à l’Université Libre de Bruxelles (Belgique) et fondatrice du Groupe de Recherche en Rhétorique et Argumentation Linguistique.

Plus d’informations sur le site de l’éditeur

Couverture

Parution: « Une formule dans la guerre des mots. ‘La délégitimation d’Israël' » (R. Amossy)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du dernier ouvrage de Ruth Amossy: Une formule dans la guerre des mots. « La délégitimation d’Israël », paru aux éditions Classiques Garnier.

Résumé: « L’expression verbale « délégitimation d’Israël » est devenue une arme rhétorique au cœur de la polémique virulente qui oppose les pro-israéliens aux pro-palestiniens. Pourquoi cette formule, quelles utilisations en sont faites ? Quels bénéfices Israël peut-il en escompter en termes de réparation d’image ? Mais aussi, quels problèmes soulève la mobilisation de cette formule dans l’espace public français ? En examinant ses usages sur le terrain, cet ouvrage en dégage les objectifs argumentatifs en même temps que les fonctions socio-politiques. Il noue ainsi sciences du langage et sciences politiques pour mettre en lumière une véritable guerre des légitimités dans la guerre des mots où se joue l’image d’Israël. »

Pour plus d’informations

Parution: « La Présupposition entre théorisation et mise en discours »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution de l’ouvrage « La Présupposition entre théorisation et mise en discours« , sous la direction d’Amir Biglari et Marc Bonhomme, publié aux éditions Classiques Garnier.

Résumé: « Cet ouvrage reconsidère la question complexe de la présupposition en analysant sa mise en œuvre dans les discours authentiques. Tout en établissant les conditions d’une approche discursive de la présupposition, il en explore le fonctionnement dans des textes littéraires, médiatiques et politiques. »

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur le site internet de l’éditeur.

 

Parution de « Entre rhétorique et philologie »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du numéro spécial de la Rivista Italiana di Filosofia del Linguaggio « Entre rhétorique et philologie« , édité par Julie Dainville et Benoît Sans.

Il comprend des contributions de Pierre Chiron, Julie Dainville, Salvatore Di Piazza, Francis Goyet, Cristina Pepe, Guillaume Tedeschi, Benoît Sans et Naïm Vanthieghem.

Voir le numéro

 

 

Parution de « Lecture phénoménologique du discours romanesque. Rhétorique du corps dans le roman existentialiste et le Nouveau Roman », de Thomas Franck

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution de l’ouvrage Lecture phénoménologique du discours romanesque. Rhétorique du corps dans le roman existentialiste et le Nouveau Roman, de Thomas Franck, aux éditions Lambert-Lucas.

Résumé de l’ouvrage:

Ce livre propose une lecture phénoménologique du roman existentialiste et du Nouveau Roman dont les mutations rhétoriques sont profondément influencées par ce courant philosophique. L’impulsion de la phénoménologie, interrogation sur les rapports entre réalité phénoménale, conscience individuelle et corps, permet aux romanciers de résoudre une série d’impasses propres au réalisme du XIXe , ce qui renforce le rôle dominant du genre romanesque dans la littérature et plus généralement dans la culture. Mettant au centre de ses réflexions l’appréhension du monde par des corps situés, orientés au sein d’une chair indivise indissociable de ce qui la constitue comme signe, la philosophie de Merleau-Ponty propose des catégories et une série d’outils herméneutiques pour l’analyse critique de ces œuvres, et en particulier du rôle qu’y joue la corporéité. La fécondité des catégories phénoménologiques merleau-pontiennes mises à l’épreuve de romans de Camus, Sartre, Beauvoir, Simon, Sarraute et Robbe-Grillet permet d’envisager un enrichissement méthodologique de l’analyse du discours littéraire. (source: Fabula.org)

Annonce de parution: « The Rhetoric of Prejudice: Can Europe be still inclusive?” Dans Nordicum-Mediterraneum 12(3)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du dernier numéro de la revue Nordicum-Mediterraneum : The Rhetoric of Prejudice: Can Europe be still inclusive?

Dans ce volume édité par Prof. Giorgio Baruchello (University of Akureyri), vous trouverez les contributions suivantes:

The Rhetoric of Prejudice: can Europe still be Inclusive? Some Remarks 

par Mirella Pasini

Populism, Prejudice and the Rhetoric of Privilege

par Alberto Giordano

Prejudice and Presupposition in Offensive Language

par Carlo Penco

Poets/Trump/Philosophers: Reflections on Richard Rorty’s Liberalism, Ten Years after His Death

par Giorgio Baruchello

Prejudices, Philosophies and Language: Spinoza and his strategies of liberation

par Paola de Cuzzani

Inner Speech and Prejudice in Proust’s À la recherche du temps perdu

par Pascal Nouvel

Exercising Empathy: Ancient rhetorical tools for intercultural communication

par Victor Ferry

Parution de l’ouvrage « Pour une lecture linguistique et critique des médias.Empathie, éthique, point(s) de vue », d’Alain Rabatel

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du nouvel ouvrage d’Alain Rabatel « Pour une lecture linguistique et critique des médias. Empathie, éthique, point(s) de vue », aux éditions Lambert-Lucas.

Présentation de l’ouvrage par l’éditeur:

Cet ouvrage propose une lecture linguistique « engagée mais non enragée » (Hannah Arendt) des médias, à la lumière des idéaux démocratiques qu’ils devraient servir. Il s’appuie sur l’analyse des points de vue, afin de rendre compte de la subjectivité des discours, y compris lorsqu’ils semblent le plus objectifs. Il analyse leur confrontation dans un cadre polyphonique, dialogique et empathique, afin de dégager les stratégies par lesquelles les médias entrent (ou non) en dialogue avec les sources et les acteurs des évènements, mesurent la relativité des opinions, des faits et des savoirs, aident à penser la complexité et le bien commun, sans verser dans le relativisme. Il revient sur la dimension éthique des discours des médias, au-delà du respect de la déontologie. Enfin, il propose une étude renouvelée des postures des journalistes ainsi que des phénomènes de prise en charge et de responsabilité énonciatives.
De nombreuses études de cas – interviews, enquêtes, reportages, portraits, hyperstructures – analysent les mécanismes et effets du rewriting des dépêches d’agence, du fact-checking, de l’implicite, du persiflage, des caricatures, des phénomènes d’invisibilité et de naturalisation. Elles renouvellent les problématiques touchant aux relations entre médias et critique des médias, à la place des émotions dans les représentations, aux nouvelles formes de citation, de montage et à leur fonction de preuve.

Pour plus d’informations

Annonce de parution: « Techniques rhétoriques et écrits scientifiques » (TRANEL n°65)

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la parution du numéro 65 de la revue TRANEL (Travaux neuchâtelois de linguistique): « Techniques rhétoriques et écrits scientifiques ».

Le sommaire:

Avant-propos

Thierry HERMAN, pp 1-6

Le tact des mots: écrire et discuter l’histoire d’un sujet sensible

Victor FERRY, pp 7-18

La mise en scène de la surprise dans les écrits scientifiques de sciences humaines

Agnès TUTIN, pp 19-35

La notion d’évidence et son expression linguistique dans la rhétorique scientifique

Francis GROSSMANN, pp 37-52

Genres discursifs et attentes rhétoriques en Faculté des lettres: de l’acquisition des littératies universitaires à leur évaluation

Victoria BEGUELIN & Thérèse JEANNERET, pp 53-66

Types, typologies, arguments 

Christian PLANTIN, pp 67-78

Quels critères pour déterminer la « meilleure » explication scientifique?

Jean H.M. WAGEMANS, pp 79-88

De la captatio à la partitio: rhétorique de l’introduction de l’article de recherche

Thierry HERMAN, pp 89-111

Article VARIA

Une « tradition de l’innovation »? Réflexion à partir du corrélat innovation/créativité en DDL

Véronique CASTELLOTTI, Marc DEBONO & Emmannuelle HUVER, pp 113-130