« Pourquoi cette crise sanitaire alimente-t-elle tant le complotisme ? »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer l’intervention d’Emmanuelle Danblon dans l’une des capsules « Question(s) » de la chaine BX1. Cette capsule est animée par Arnaud Brukner qui décrypte la question suivante : « Pourquoi la crise sanitaire du Covid-19 alimente-t-elle autant le complotisme? ».

Ces courtes capsules, produites dans le cadre de la lutte contre les fake news, ont pour objectif, dans chacune d’elle, de se concentrer sur une affirmation, une question, une idée reçue.

La capsule en question est disponible ici.

Formation en rhétorique : argumentation et esprit critique

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la mise en place d’une formation en rhétorique à l’argumentation et à l’esprit critique dès la rentrée prochaine.

Cette formation s’inscrit dans le cadre des formations continues proposées par l’ULB et se déroulera sur 2 jours en septembre 2021.

Toutes les informations et renseignements nécessaires sont disponibles sur la page suivante : https://www.ulb.be/fr/programme/fc-713#presentation .

Intervention d’Emmanuelle Danblon à l’IEA de Paris

L’intervention d’Emmanuelle Danblon à l’Institut d’études avancées de Paris dans le cadre du colloque « Crises et nouveaux prophètes. Intuition, prévision, réforme », est désormais accessible en ligne.

E. Danblon, Une société a les prophètes qu’elle mérite

Les autres conférences données à l’occasion de ce colloque sont également disponibles sur la page YouTube de l’IEA de Paris

Conférence de Salvatore Di Piazza: La langue à l’épreuve du Lager

Le professeur Salvatore Di Piazza (Università degli Studi di Palermo) présentera une conférence intitulée « La langue à l’épreuve du Lager« ,  à l’Université libre de Bruxelles (campus du Solbosch, local UA2.114) le 25 avril 2019 de 14h à 16h.

 

Abstract:

Dans le contexte général de la relation entre la langue et le Lager, il est possible de parler d’une double direction de recherche. D’une part, il s’agit d’analyser et comprendre ce que la langue représente (d’un point de vue positif et négatif) dans la vie des camps de concentration. A cet égard, nous faisons référence non seulement aux aspects plus strictement communicatifs, mais aussi à ceux qui sont plutôt liés aux aspects identitaires. C’est en ce sens que nous nous proposons d’analyser comment la langue a été mise à l’épreuve dans le Lager ; en d’autres termes, nous analysons ce qu’il se passe avec la langue, quels sont ses potentiels. Voici le sens de cette mise à l’épreuve.

D’autre part, il est tout aussi intéressant de regarder la question du point de vue opposé, à savoir ce que le Lager représente pour la langue ou les effets qu’il exerce sur celle-ci. C’est en ce sens que nous voulons voir comme la langue est mise à l’épreuve par le camp de concentration. Et cela car s’il est vrai que la langue contribue à la production de la violence au sein du Lager, il est tout aussi vrai que le Lager exerce une violence sur la langue. Et il ne pourrait en être autrement s’il est vrai, comme le rappelle Primo Levi, que « là où la violence est infligée à l’homme, elle se fait également au niveau de la langue ».

Université d’été sur la « fabrique du débat »

Notre collègue Marie-Geniève Pinsart nous informe qu’une université sur la « Fabrique du débat », co-organisée par ses soins en collaboration avec Patrick Caron, Etienne Klein et Muriel Mambrini-Doudet, se tiendra à Bruxelles du 6 au 9 septembre 2017. Le thème de cette UE, franco-belge, est « La place de la connaissance ». La date limite des candidatures est fixée au 9 août 2017.

Pour plus d’informations

Vernissage de l’exposition « Des bulles pour le ‘Vivre ensemble' »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer le vernissage de l’exposition « Des bulles pour le ‘Vivre ensemble' », qui aura lieu le Lundi 12 décembre, de 17h à 19h , à la Maison de la jeunesse de Woluwe-Saint-Lambert  (Avenue Prekelinden, 78 , 1200 Bruxelles)

Présentation de l’événement par les responsables

Depuis 2013, Wolu Jeunes organise tous les ans un événement de 24 heures centré sur le 9e Art.  Le scénario de ce véritable marathon des phylactères est simple : une douzaine de dessinateurs évoluant dans des univers artistiques différents, imaginent et donnent vie, en direct, à une bande dessinée.

L’édition 2016 a été marquée par une association inédite entre Wolu Jeunes, Wolu-Services et le Groupe de recherche Rhétorique et en Argumentation Linguistique (GRAL) de l’ULB qui ont souhaité utiliser la BD comme outil pédagogique de prévention face aux discours de haine, à la théorie du complot et aux stéréotypes ; se servir du crayon et du papier pour promouvoir les valeurs de la citoyenneté, la tolérance et l’acceptation de la diversité.

Le vernissage de cette démarche volontaire, interactive et participative visant à mémoriser les expériences, par Monsieur Olivier Maingain, bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, député fédéral, et Monsieur Éric Bott, échevin de la Jeunesse de Woluwe-Saint-Lambert, député bruxellois, président de Wolu-Services, aura lieu le Lundi 12 décembre , de 17h à 19h , à la Maison de la jeunesse, Avenue Prekelinden , 78 , 1200 Bruxelles