Appel à contributions pour le colloque « Argumentation et langage »

La 3ème édition du colloque « Argumentation et langage » se tiendra les 10, 11 et 12 novembre 2021 à l’Université de Neuchâtel (Suisse).

Les trois axes retenus pour cette édition sont: Schèmes argumentatifs dans le langage; Argumentation et pragmatique; Argumentation au-delà des connecteurs et des mots.

Les propositions de panel peuvent être introduites jusqu’au 15 mars, et les propositions de communication individuelle jusqu’au 15 avril.

L’appel à contributions complet est disponible à l’adresse suivante: http://www.unine.ch/argage

Annonce de parution : De la critique, par Luc BOLTANSKI

Nous sommes heureux de vous annoncer la parution du dernier et très attendu ouvrage de Luc BOLTANSKI : De la critique : Précis de sociologie de l’émancipation, Paris, Gallimard, Coll. « NRF – Essais », 2009, 294 p. ISBN-13: 978-2070126569.

Présentation de l’éditeur : Le rapport que la sociologie entretient avec la critique sociale n’a cessé de hanter cette discipline depuis les origines. La sociologie doit-elle être mise au service d’une critique de la société, ce qui suppose de rendre compatibles description et critique ? La critique détourne-t-elle la sociologie de son projet scientifique ou en est-elle la finalité sans laquelle la sociologie ne serait qu’une activité vaine, détachée des préoccupations que nourrissent les personnes en société ? Cette question a déterminé les couples d’oppositions fondateurs – entre faits et valeurs, idéologie et science, déterminisme et autonomie, structure et action, approches macro et micro sociales, explication et interprétation, etc. Elle dicte deux des principaux programmes qui aujourd’hui configurent la discipline : la sociologie critique des années 1970, particulièrement dans la forme que lui a donnée, en France, Pierre Bourdieu ; la sociologie pragmatique de la critique, développée dans les années 1980-1990. Dans la sociologie critique, la description en termes de rapports de forces met l’accent sur la puissance des mécanismes d’oppression, sur la façon dont les opprimés les subissent passivement, allant, dans leur aliénation, jusqu’à adopter les valeurs, intériorisées sous la forme d’idéologies, qui les asservissent. La sociologie pragmatique décrit les actions d’hommes révoltés mais dotés de raison, porte l’accent sur leur capacité, dans certaines conditions historiques, à se lever contre leur domination, à forger des interprétations nouvelles de la réalité au service d’une activité critique. Luc Boltanski propose ici un cadre permettant d’articuler ces deux approches, apparemment antagoniques – l’une déterministe et réservant le beau rôle à la science éclairante du sociologue, l’autre soucieuse de se tenir au plus près de ce que (lisent et font les personnes. Ce travail d’unification le conduit à réélaborer des notions centrales pour la sociologie comme celles de pratique, d’institution, de critique et, finalement, de « réalité sociale ». Il a pour ambition de contribuer au renouvellement actuel des pratiques de l’émancipation.
 

Luc BOLTANSKI, membre du Groupe de Sociologie Politique et Morale (GSPM), est Directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris).

Bibliographie indicative

  • L’Amour et la justice comme compétences. Trois essais de sociologie de l’action, Paris, Métaillé, 1990.
  • avec Laurent Thévenot, De la justification. Les économies de la grandeur, Paris, Gallimard, 1991.
  • La souffrance à distance. Morale humanitaire, médias et politique, Paris, Métailié, 1993 ; 2e éd. nouvelle postface et un nouveau chapitre: « La Presence Des Absents »), Gallimard, « Folio essais », Paris, 2007.
  • avec Ève Chiapello, Le nouvel esprit du capitalisme, Paris, Gallimard, 1999.
  • La Condition foetale. Une sociologie de l’avortement et de l’engendrement, Gallimard, « Essai », 2004.
  • avec Élisabeth Claverie, Nicolas Offenstadt et Stéphane Van Damme (éds) Affaires, scandales et grandes causes. De Socrate à Pinochet, Paris, Stock, 2007.
  • avec Pierre Bourdieu, La Production de l’idéologie dominante, Paris, DEMOPOLIS, 2008.
  • Rendre la réalité inacceptable, Paris, DEMOPOLIS, 2008.