Conférence de Salvatore Di Piazza: La langue à l’épreuve du Lager

Le professeur Salvatore Di Piazza (Università degli Studi di Palermo) présentera une conférence intitulée « La langue à l’épreuve du Lager« ,  à l’Université libre de Bruxelles (campus du Solbosch, local UA2.114) le 25 avril 2019 de 14h à 16h.

 

Abstract:

Dans le contexte général de la relation entre la langue et le Lager, il est possible de parler d’une double direction de recherche. D’une part, il s’agit d’analyser et comprendre ce que la langue représente (d’un point de vue positif et négatif) dans la vie des camps de concentration. A cet égard, nous faisons référence non seulement aux aspects plus strictement communicatifs, mais aussi à ceux qui sont plutôt liés aux aspects identitaires. C’est en ce sens que nous nous proposons d’analyser comment la langue a été mise à l’épreuve dans le Lager ; en d’autres termes, nous analysons ce qu’il se passe avec la langue, quels sont ses potentiels. Voici le sens de cette mise à l’épreuve.

D’autre part, il est tout aussi intéressant de regarder la question du point de vue opposé, à savoir ce que le Lager représente pour la langue ou les effets qu’il exerce sur celle-ci. C’est en ce sens que nous voulons voir comme la langue est mise à l’épreuve par le camp de concentration. Et cela car s’il est vrai que la langue contribue à la production de la violence au sein du Lager, il est tout aussi vrai que le Lager exerce une violence sur la langue. Et il ne pourrait en être autrement s’il est vrai, comme le rappelle Primo Levi, que « là où la violence est infligée à l’homme, elle se fait également au niveau de la langue ».

Séminaire Movere

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la tenue d’une séance du séminaire international « Movere » qui aura pour thème « Littérature-émotions: Elans du corps« . Elle se tiendra le 12 décembre 2018, de 14h à 17h à l’Université libre de Bruxelles (Campus du Solbosch, UB5.132).

Les intervenants de cette séance sont Pascal Nouvel, Emmanuelle Danblon et Céline Pieters.

Organisation du séminaire: Justine Feyereisen (ULB)

Pour de plus amples informations: http://philixte.ulb.ac.be

Journée d’études doctorales « Argumentation savante et argumentation profane »

La journée d’études doctorales « Argumentation savante et argumentation profane » se tiendrai le 2 juin 2017, de 09h30 à 16h00 à la MESHS de Lille.

Présentation de l’événement:

La journée est organisée par l’Ecole doctorale SHS et la MESHS dans le cadre du programme ADA et est destinée en premier lieu aux doctorants qui peuvent la valider par une attestation de présence dans le cadre de leur formation doctorale. Les journées sont aussi ouvertes à tous les chercheurs et membres du public intéressés. Le but de la journée est donc double : d’une part elle doit comporter un élément didactique qui aidera les doctorants à revenir de façon critique sur leurs objets et leurs propres modes de réflexion, d’autre part, elle a l’ambition d’être un véritable lieu d’échange entre chercheurs sur les différents niveaux d’argumentation, dites «savante» et «profane».

Emmanuelle Danblon présentera à cette occasion une communication intitulée « Un point de vue rhétorique sur la post-vérité ».

Programme

Appel à communications pour le Séminaire International d’Etudes sur Discours et Argumentation

Présentation:

Le SEDiAr réunit, tous les deux ans, les chercheurs impliqués à l’étude du discours et de l’argumentation, visant une réflexion sur l’interface entre ces deux objets d’étude sous diverses perspectives théoriques et méthodologiques. Après le SEDiAr à l’Université de l’État de Santa Cruz (UESC) en 2012, à l’Université Fédéral de Minas Gerais (UFMG) en 2014 et celui à l’Université Fédérale de Sergipe (UFS) en 2016, la quatrième édition aura lieu, du 14 au 16 Mars 2018, à l’Université de Buenos Aires (UBA), Departamento de Salud Pública y Humanidades Médicas, Calle Marcelo T. de Alvear, 2202, CABA, Buenos Aires, Argentine.

Voir l’appel

Journées d’étude « Ecriture et témoignage » – 27 et 28 avril 2017

Dans le cadre du séminaire de recherche « Témoignage et écriture », deux journées d’étude sont organisées les 27 et 28 avril prochains à l’Université Saint-Louis, avec pour thème « Témoignage entre fiction et non fiction. Récits, postures, engagements ».

Cet événement est organisé par Grazia Berger, Cristal Huerdo, Isabelle Meuret, Chiara Nannicini et Hubert Roland.

Présentation

Le séminaire interuniversitaire de l’École Doctorale 3bis du F.R.S.-FNRS « Témoignage et Écriture » se penche sur la manière dont s’expriment les témoins directs ou indirects des grands événements politiques qui ont scandé le XXe siècle. Il aborde également les questions de fiction, notamment la manière dont celle-ci rend compte des récits traumatiques. Des rescapés des camps de concentration nazis aux Berlinoises livrées à elles-mêmes en 1945, de la guerre civile espagnole aux années de plomb en Italie en passant par la ségrégation aux USA, l’écriture et la fictionnalisation des témoignages sont au cœur des travaux ce séminaire.

En conclusion de quatre années de travail, nous consacrons deux journées d’étude à la complexité du statut épistémologique du témoignage, en posant ainsi la question des modalités de son énonciation. Bon nombre de récits de témoignage, basés sur la fiabilité de principe de leurs auteurs quant aux aspects réels et vécus d’événements passés ou présents, ont recours à des procédés narratifs, voire « créatifs », qui distinguent la catégorie des textes de non-fiction, dont l’intention est de favoriser l’adhésion du lecteur. Se pose ainsi le risque d’une frontière devenue instable entre fiction et réel, qui doit être évaluée à la lumière des questions  fondamentales qui animent notre séminaire : celles de l’engagement, de l’éthique et de la responsabilité.

Annette Wierworka, auteure de nombreux livres consacrés au témoignage, et Stef Craps, spécialiste des traumas et de leurs liens avec la mémoire, nous feront l’honneur d’être nos keynote speakers.

Voir le programme

Affiche de l’événement

Emmanuelle Danblon et Julie Dainville y présenteront une communication intitulée « Témoignage et prophétie en rhétorique »

Journée d’étude interprofessionnelle « Les ficelles du complot »

La journée d’étude interprofessionnelle « Les ficelles du complot » se tiendra le mardi 24 janvier 2017 à l’Institut du Travail Social Régional d’Auvergne (ITSRA). Emmanuelle Danblon y proposera une réflexion sur les rhétoriques de la conspiration.

Programme de la journée

Les inscriptions et demandes d’informations se font auprès de Mme Savina Alvarez (savina.alvarez@justice.fr) ou de Mme Mathilde Vindevoghel (mathilde.vindevoghel@justice.fr)

Séminaire de Ruth Amossy au Collège de France

Ruth Amossy présentera, le 3 janvier 2017 à 17h30, un séminaire intitulé « Controverse littéraire et polémique publique » au Collège de France. Ce séminaire fera suite à la conférence inaugurale d’Antoine Compagnon, « De la littérature comme sport de combat », dans le cadre de la Chaire de littérature française moderne et contemporaine: histoire, critique, théorie.

Affiche de l’événement