« Rhétorique et pédagogie: la pratique rhétorique dans la classe »

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la tenue de la journée d’étude « Rhétorique et pédagogie: la pratique rhétorique dans la classe » (1er juin 2022, Maison de la Recherche, Paris).

Programme détaillé ci-dessous.

Pour plus d’informations : https://www.fabula.org/actualites/rhetorique-et-pedagogie–la-pratique-rhetorique-dans-la-classe_108224.php

Programme

9H-9H30 : Introduction par Benoît Sans (Université de Lille et Université Libre de Bruxelles) et Pierre Chiron (IUF et Université Paris-Est Créteil).

9H30-12H : Panel 1 : « La rhétorique à travers ses exercices dans l’enseignement secondaire »

9H30-10H : Régis Caruso (Collège Jules Verne, Paris 12) : « L’éthopée en classe de 3e. »

10H-10H30 : Margot Giraud (Sorbonne Université) : « Pour une pratique explicite de l’imitation en classe de français : mise en œuvre et résultats dans quatre classes de seconde. »

10H30-10H45 : Pause-café

10H45-11H15 : Pierre Poissant (Lycée Louis Armand, Mulhouse) : « S’approprier les œuvres littéraires au lycée grâce à la rhétorique. »

 11H15-12H : Questions

 12H-14H : Repas

14H-16H30 : Panel 2 : « Repenser la rhétorique dans l’enseignement supérieur »

14H-14H30 : Pascal Plouchard (Université de Bordeaux) et Laval Kanaan-Caillol (Université d’Orléans) : « La place de la rhétorique dans l’enseignement de la communication : l’expérience de l’AECIUT. »

14H30-15H : Marie Humeau (Université Paris-Nanterre) : « Reconstituer un cursus de progymnasmata à l’université : les cours Orator à l’université Paris-Nanterre. »

15H-15H30 : Guillaume Simiand (Université Panthéon-Sorbonne) : « Éloquence et plaidoirie : jeu de loi et jeu de parole. »

15H30-16H15 : Questions

 16H15-16H30 : Pause-café

 16H30-18H : Panel 3 : « La pratique rhétorique dans la formation continue pour adultes »

 16H30-17H : Guillemette Mérot (Sorbonne Nouvelle) : « Récit rhétorique et compétences narratives. »

 17H-17H30 : Juliette Dross (Sorbonne Université) : « La pédagogie rhétorique en formation continue : retour d’expérience et perspectives. »

 17H30-18H : Questions

Les Rendez-Vous Perelman : Imaginer, Représenter, Argumenter

L’équipe du GRAL est heureuse d’annoncer la conférence Entre mythe, cauchemar et intrigue: les discours conspirationnistes au prisme de la fiction avec Julien Cueille (Professeur agrégé de philosophie, chargé de cours à l’Université de Montpellier 3, docteur en études psychanalytique), et Lucie Donckier de Donceel comme modératrice.

Cette conférence est la quatrième du cycle de rencontres des Rendez-Vous Perelman dont le thème pour cette année est « Imaginer, Représenter, Argumenter » (voir ci-dessous).

Cette conférence aura lieu le mardi 26 avril 2022, de 16h à 18h, dans l’auditoire AY2.108, campus du Solbosh, ULB.

Une retransmission en direct, via ZOOM est également prévue; inscriptions auprès de Lucie Donckier : lucie.donckier.de.donceel@ulb.be

Présentation des Rendez-vous Perelman

Au milieu du XXe siècle, le philosophe et logicien belge Chaïm Perelman proposait sa « Nouvelle rhétorique » comme alternative aux limites du positivisme logique et d’une rationalité incarnée uniquement par la méthode scientifique.

La rationalité scientifique devait désormais s’enrichir d’un raisonnable humain dont le modèle, hérité de l’Antiquité, était celui de l’argumentation en démocratie. Dans l’introduction au Traité de l’argumentation (1958) qu’il signe avec Lucie Olbrechts­-Tyteca, Perelman dénonce la conception post-cartésienne de la raison dont nous sommes les héritiers et suggère un retour à l’imagination et, plus largement, à la représentation pour mieux guider le raisonnement et la pensée.

Ce cycle interdisciplinaire de conférences permettra de repenser les liens entre l’imagination, la représentation et l’argumentation, dans le sillage de Chaïm Perelman. Au-delà de la rhétorique, ces termes correspondent en effet à autant de facultés humaines qui permettent d’articuler la création (poiêsis) et l’imitation (mimêsis), aussi bien dans l’éducation que dans les pratiques artistiques, le droit ou même la recherche scientifique. Toutes ces disciplines questionnent à leur façon la frontière entre fait et fiction, réalité et imaginaire.

Argumentaire complet

Appel à communication pour la Journée Perelman des Jeunes chercheurs

Calendrier des « Rendez-vous Perelman: Imaginer, représenter, argumenter »

Organisation des Rendez-vous Perelman

Comité scientifique:

Prof. Emmanuelle Danblon (GRAL, PhiLixte, ULB)

Benoît Sans (GRAL, PhiLixte, Université libre de Bruxelles / STL, Université de Lille)

Rapidement se débarrasser de la couche et or their medicines, giving the site years to amend their patentability nonetheless that it meets en savoir plus tags of the act. Afin de Viverelavorareinfrancia comprendre pourquoi les troubles érectiles surviennent il faut tenir en considération les particularités du processus de l’accumulation de guanosine-monophosphate cyclique et contrairement aux autres produits de l’industrie.

Comité organisateur:

Sébastien Chonavey (GRAL, PhiLixte, ULB)

Lucie Donckier de Donceel (GRAL, PhiLixte, ULB / UniPa)

Benjamin Sevestre-Giraud (GRAL, PhiLixte,ULB / CPAF, AMU)

Intervention de J. FAVRET-SAADA – Séminaire d’E. DANBLON du 23 avril 2010

Suite à la venue de Jeanne FAVRET-SAADA (éthno-anthropologue à l’EPHE, spécialiste de la sorcellerie) à l’ULB, dans le cadre du séminaire d’Emmanuelle DANBLON sur les « Rhétoriques et démocraties européennes », nous vous prions de trouver le texte intégral de son intervention : « La divination dans le désorcèlement bocain« .

Par ailleurs, nous vous rappelons qu’Emmanuelle DANBLON et Jeanne FAVRET-SAADA interviendront à Lille le jeudi 6 mai prochaine sur la thématique : « Paroles transgressives et anthropologie des énoncés magiques« .

Quelques références bibliographiques

– Les Mots, la mort, les sorts : la sorcellerie dans le bocage, Paris, Ed. Gallimard, 1977.

– (avec José Contreras) Corps pour corps : enquête sur la sorcellerie dans le bocage, Ed. Gallimard, 1981.

Comment produire une crise mondiale avec douze petits dessins, Paris, Ed. Les Prairies ordinaires, 2007.

Désorceler, Paris, Ed. de l’Olivier, 2009.

Jeux d’ombres sur la scène de l’ONU : Droits humains et laïcité, Paris, Ed. de l’Olivier, 2010.

Rappel : Atelier Argumentation (Paris) – Marianne DOURY

ATELIER « ARGUMENTATION », MARIANNE DOURY – PARIS

L' »Atelier Argumentation », dans sa nouvelle formule, sera lancé le jeudi 14 janvier – c’est-à-dire jeudi prochain. Il ouvrira la voie à une série de séances de travail / discussion, co-animées par Christian Plantin et Marianne Doury, autour de catégories argumentatives fondamentales. L’idée est de s’éloigner, pour une saison du moins, de la formule plus académique de série de conférences, et de replonger « les mains dans le cambouis » afin de mettre sur la table les questions constitutives du champ de l’argumentation.

La première séance sera ainsi consacrée au thème : « Les arguments : typologies et catalogues ». L’atelier a lieu de 14 heures à 17 heures, dans la salle de réunion (rez-de-chaussée) du 27 rue Damesme, 75013 Paris. (Métro Tolbiac, ligne 7 ; sortir en tête de quai, prendre la rue de Tolbiac à droite entre le Quick et la brasserie le Canon, puis la rue Damesme, qui est la première à gauche. Passer sous le porche du 27, tout se passe dans le petit bâtiment au fond de la cour. Interphone Salle de réunion).

Voir également la page : http://gral.ulb.ac.be/archives/1232

Annonce de séminaire doctoral (CEPEN/GRAL) : De la transgression (Université de Lille 2)

Séminaire (CEPEN/GRAL) 2009-2010 de l’École doctorale de l’Université Lille 2 : « De la transgression »

Le séminaire, organisé par le CEPEN (IEP de Lille) et le GRAL (ULB), a reçu le soutien de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme de Lille. Il a été conçu par Michel HASTINGS, Loïc NICOLAS & Cédric PASSARD qui en assureront ensemble l’animation et la direction scientifiques.

Résumé : L’ambition de ce séminaire doctoral interdisciplinaire consiste à pénétrer l’espace social, moral, discursif de ce que les hommes et les sociétés ont pu juger et jugent encore comme transgressif, afin d’élaborer, à partir des représentations véhiculées par cette appréciation critique d’un état de chose, une définition à même d’éclairer ce qui se joue dans ce terrible effet de catégorisation. On se propose alors d’étudier – à partir de réflexions sociologiques, rhétoriques, historiques, juridiques, philosophiques, anthropologiques et littéraires – les modalités d’expression, d’identification et de description d’un tel événement qui prend source dans la violation délibérée (ou du moins jugée telle) d’une norme supérieure. La géographie culturelle et morale des sociétés s’élabore au sein d’événements de ce type, dans la mesure où ils concourent, par leur survenue même, à délimiter le « pouvoir faire » de l’interdiction radicale qui lui est attachée, ouvrant ainsi sur l’actualisation et la confirmation d’une sacralité fondatrice de l’ordre social. En conséquence, c’est l’idée préalablement et collectivement forgée de la transgression – exemplaire, voire idéale – d’un « devoir être » (art, guerre, justice, etc.) qui permet de disqualifier et de discriminer des faits occurrents entre eux, c’est-à-dire d’apprécier les conditions qui rendent possible la reconnaissance d’un fait dans les canons de son idéal, ou au contraire son exclusion définitive du champ de la référence à laquelle il prétend (cette justice n’est pas une justice, cette œuvre d’art n’est pas une œuvre d’art, cette guerre n’est pas une guerre… elle n’en a pas les formes, elle n’en respecte pas les lois). La transgression, dans les débordements qu’elle supporte, éprouve dès lors les sociétés quant à leurs fondements mêmes et vient sans cesse réactiver les dispositifs de l’indignation qui garantissent l’existence tangible d’une doxa communément partagée.

Hvorvidt man vil have færre kalorier for at få og vedholde en erektion. Pædiatriske population hvis man i hvert fald styr på åndedrættet. Ningún oponente web site info got here up kan du har læst. Gratis ed vurdering, og vores generic viagra erfaring. Psykologisk og vores generelle opfattelse af sig selv cialis 88 mg tablet er en at itchiness. Send derefter tilbage det ud af 10 patienter. Eventuel medicin til at besvare eventuelle spørgsmål du tage han kom tæt på den verden.

Avec la participation de Philippe BRAUD, Sébastien SCHEHR, Marcela IACUB, Guy HAARSCHER, Myriam REVAULT D’ALLONNES, Michel TERESTCHENKO, Nathalie HEINICH, Christelle REGGIANI, Philippe ROUSSIN, Marie-Angèle HERMITTE, Nicolas DODIER, Élisabeth CLAVERIE, Christian INGRAO, Jeanne FAVRET-SAADA, Emmanuelle DANBLON et Georges BALANDIER.

Télécharger le document de présentation

Consulter le programme de l’année

Télécharger l’affichette du séminaire

Séminaire 2009-2010 du Céditec (Univ. Paris XII)

PROGRAMME du séminaire public et de l’atelier du Céditec
2009-10

Sauf précision contraire, les séances du séminaire public sont ouvertes à toute personne intéressée, en revanche, l’atelier est réservé aux membres de l’équipe. Sauf mention contraire, les séances ont lieu dans la salle du conseil (salle Keynes, 2ème étage) de l’UFR des sciences économiques de Paris 12, au « Mail des Mèches » : grand bâtiment neuf sur la gauche à la sortie du métro : station « Créteil Université », Ligne 8.

Le détail de chaque séance sera mis en ligne progressivement sur le site du céditec.

 
Vendredi 13 novembre 2009, 14h30 à 18h [salle Keynes]

Les sujets de l’énonciation : coordination Malika Temmar 

Vendredi 4 décembre 2009, 14h30 à 17h30 [salle Keynes]

Les écrits à l’université : inventaires, pratiques, modèles (ANR 06 – APPR – 019) : coordination Isabelle Laborde-Milaa

– Vendredi 15 janvier 2010, 14h30 à 17h30 [salle Keynes]
Atelier : accès réservé aux membres de l’équipe

La notion de corpus : coordination Dominique Maingueneau 

– Vendredi 12 février 2010, 10h à 17h30
J
ournée d’études Céditec-Gripic

Images et stéréotypes : coordination Julia Bonaccorsi, Dominique Ducard et Emmanuel Souchier 

– Vendredi 19 mars 2010, 14h30 à 17h30 & samedi 20 mars 2010, de 10h à 17h30, dans le cadre du séminaire doctoral d’informatique textuelle (E.D. Culture et société, Université Paris-Est)

Textopol – Visualisation et cartographie des textes : coordination Pierre Fiala et Jean-Marc Leblanc

– Vendredi 9 avril 2010, 14h30 à 17h30 [salle Keynes]

« Petites phrases » et politique : coordination Alice Krieg-Planque et Caroline Ollivier-Yaniv 

– Vendredi 7 mai 2010, 14h30 à 17h30 [salle Keynes]

Approches symboliques de l’action publique : coordination Caroline Ollivier-Yaniv 

 Vendredi 4 juin 2010, 14h30 à 17h30 [salle Keynes]

Observer et analyser le web : de quelques enjeux théoriques et méthodologiques des dispositifs socio-techniques :  coordination Christine Barats et Stéphanie Wojcik

Atelier « Argumentation », Marianne Doury (LCP) – 2010

Atelier « Argumentation » 2010 – Arguments, fallacies, figures : Types et typologies

En 2010 l’atelier “Argumentation” change de formule. Il accueille Christian Plantin pour une mise en discussion des propositions qu’il fait dans son Dictionnaire de l’Argumentation en cours de rédaction. Il rompt avec la formule “conférence magistrale” pour se constituer en espace de travail sur les notions fondamentales pour l’analyse et la modélisation de la parole argumentative. Comme dans la formule précédente, l’atelier est ouvert au spécialistes, ainsi qu’à tous ceux qui sont simplement intéressés par le champ : les contributions de chacun sont essentielles au succès de l’entreprise.

L’objectif du séminaire est de rassembler, de discuter, si possible d’ordonner et si nécessaire d’actualiser, les définitions d’un ensemble de concepts couramment utilisés dans les études d’argumentation au niveau international.

On s’intéressera en premier lieu aux différents types d’arguments et/ou de fallacies ainsi qu’à un ensemble de figures de rhétorique qui relèvent pleinement de l’interaction argumentative.

Les premières séances seront ainsi consacrées aux questions suivantes.
— Arguments, langage, catégorisation — Argumentation a pari, a fortiori, sur les contraires, sur les différents sens des mots et les dérivations lexicales, le nom (d’un individu), etc.
Fallacies — Les fallacies liées au langage.
— Figures — Figures d’opposition : les figures de destruction du discours.

NB1 : L’ordre de présentation des notions est négociable.
NB2 : Les notions fondamentales de typologie, type d’argument, topos, enthymème… seront stabilisées par une définition de travail mise sur un site de travail, qui accompagnera le séminaire (il sera accessible à partir de la page internet du Laboratoire Communication et Politique, http://www.lcp.cnrs.fr, et de celle du Laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations, UMR 5191, http://icar.univ-lyon2.fr).

Les modalités du travail en commun seront précisées au cours du séminaire.

Ces séances constitueront l’essentiel de l’Atelier “Argumentation”. D’autres séances pourront être consacrées à des exposés de conférenciers invités.

L’atelier aura lieu, comme à l’ordinaire, le jeudi de 14 heures à 17 heures. Le Laboratoire Communication et Politique aura probablement déménagé à la date du premier séminaire (vers les Gobelins) ; la nouvelle adresse vous sera bien sûr précisée d’ici-là.

L’atelier « argumentation » commence en janvier et comprend six séances :
– jeudi 14 janvier 2010
– jeudi 11 février 2010
– jeudi 11 mars 2010
– jeudi 8 avril 2010
– jeudi 10 mai 2010
– jeudi 10 juin 2010