Annonce de parution: Victor Ferry, « Le paradoxe de la preuve en histoire », revue Mots

Les membres du GRAL sont heureux de vous signaler la parution d’un article de Victor FERRY dans le dernier numéro de la revue Mots, les langages du politique : « Le paradoxe de la preuve en histoire. Une approche rhétorique de l’écriture d’Arlette Farge ».

Résumé :

Si, selon Aristote, la validité de toute argumentation se fonde autant sur des preuves techniques que sur des preuves extratechniques, ces dernières semblent être les seules sur lesquelles l’historien puisse légitimement fonder son propos. Le fait que les champs de validité de l’argumentation en histoire et en rhétorique ne se recoupent pas peut placer les historiens devant une situation paradoxale : ils peuvent être contraints à avoir recours aux preuves techniques de la rhétorique alors que de telles preuves sont réputées non valides en histoire.

Abstract :

If, according to Aristotle, the validity of any argument is based on technical as much as extra-technical evidence, the latter, however, seems to be the only one which is likely to grant historians a legitimate base to any assertion they make. The fact that in both history and rhetoric argumentation validity has no cross-checking to feature its scope may make historians face a paradoxical situation : they might be compelled to resort to technical evidence of rhetoric whereas such an evidence is known to be invalid as far as history is concerned.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *