Activités passées

2015-2016

Conférence Rhétorique et médecine: une surprenante analogie ?

par Salvatore Di Piazza

14 mars 2016 de 15h00 à 17h00 – DC11.210 (ULB)

Si de nos jours l’affinité entre médecine et rhétorique peut surprendre, ce n’était certes pas le cas chez les Grecs anciens qui y voyaient une association topique. En effet, à partir de l’analogie entre logos et pharmakon proposée par Gorgias, les deux disciplines s’entremêlent à différents niveaux dans la philosophie ancienne. Dans ce contexte, nous allons surtout focaliser notre attention sur le modèle épistémologique que les deux disciplines partagent, un modèle qui trouve ses racines dans le paradigme indiciaire analysé, des siècles plus tard, par C. Ginzburg.

Télécharger l’affiche

Table ronde sur la vraisemblance

12 février 2016 de 14h00 à 17h00 – AZ4.103 (ULB)

Paul Aron (Université libre de Bruxelles) – Y a-t-il un “contrat de vraisemblance” littéraire ?

Il s’agira dans cette présentation d’examiner l’idée d’un «  contrat de vraisemblance  » dans le domaine littéraire. Le but est de voir quelle est encore l’actualité du concept : en avons-nous besoin pour analyser des oeuvres aujourd’hui, et si oui, selon quelles modalités  ? Peut-on parler « d’indicateurs de vraisemblance » narratifs et/ou métanarratifs ?

Salvatore Di Piazza (Università degli Studi di Palermo) – Imaginer la vérité. À propos de la notion grecque d’eikos

L’analyse sémantique de la notion grecque d’eikos, dont la traduction est «  vraisemblable  », « probable », renvoie aux concepts d’imagination et de ressemblance. Mais l’eikos concerne aussi le domaine de la vérité lorsqu’il n’y a pas de certitude ; par exemple dans le cas de la rhétorique, de la médecine et, en générale, des arts conjecturaux. Dans ces cas, la vérité est imaginée au nom d’une régularité — laquelle admet toutefois des exceptions. Or, c’est justement cette régularité qui nous permet de reconstruire le passé et le présent, et de prophétiser l’avenir moyennant une marge d’erreurs propre aux affaires humaines.

Marc Dominicy (Université libre de Bruxelles) – La vraisemblance et l’exemplarité de l’exception

La conception aristotélicienne de la vraisemblance poétique repose sur deux fondements. Nous trouvons, d’un côté, l’analyse du hasard (dans ses deux variétés) qui est issue de la « Physique » et, d’un autre côté, la définition de la mimésis à partir de la distinction entre individus et types. Si l’on tient compte de ces deux paramètres, on peut comprendre pourquoi l’exceptionnel (« l’invraisemblable » du sens commun) peut être source de « vraisemblance », et donc fournir une « exemplarité » qui ne dépende en aucune manière du retour fréquent de certains scénarios actionnels. Cette doctrine est parfaitement compatible avec des approches actuelles, en l’occurrence la théorie searlienne de l’Intentionnalité « comme-si » et la théorie des prototypes ou des stéréotypes.

Organisation et contact : Emmanuelle Danblon et Julie Dainville

Voir l’affiche de l’événement

Journée d’étude « Entre rhétorique et philologie: pour une réhabilitation des liens entre théorie et pratique »

11 février 2016 de 10h00 à 17h30 – Maison des Arts (ULB)

10h00 – ouverture de la journée par Julie Dainville et Benoît Sans

10h15 – Francis GOYET Penser par les exemples : le conciones, “bréviaire du rhétoricien”

11h00 – pause

11h15 – Pierre CHIRON La philologie au secours de la rhétorique vivante : le cas du De inventione du Ps.-Hermogène

12h00 – Salvatore DI PIAZZA Le strabisme de la rhétorique. Le statut épistémologique de la techne selon Aristote

12h45 – Déjeuner

14h00 – Cristina PEPE À l’école de Rhodes : un modèle de rhetor à l’époque hellénistique

14h45 – Guillaume TEDESCHI Du Lycée au Musée : l’utilisation des concepts rhétoriques aristotéliciens dans la philologie alexandrine

15h30 – pause

15h45 – Julie DAINVILLE Rhétorique et réputation historique: le cas de la Pythie dans l’œuvre d’Hérodote

16h30 – Benoît SANS et Naïm VANTHIEGHEM L’apprentissage de la rhétorique au regard de la papyrologie

17h15 – Emmanuelle DANBLON et Alain DELATTRE Conclusion de la journée

Télécharger le programme

Organisation : Julie Dainville et Benoît Sans

Sous la direction scientifique d’Emmanuelle Danblon et Alain Delattre

Colloque “La fonction prophétique. Intuition, anticipation, narration

5 et 6 novembre 2015 – Institut d’Etudes avancées de Paris

Présentation

La fonction prophétique du langage, connue dans l’antiquité et perdue aujourd’hui, fait intervenir un éventail de facultés humaines (perception, intuition, compréhension, formulation, anticipation, transmission) qui ensemble rappellent la mission de la fonction testimoniale. Le défi consiste à éclairer ces deux figures de l’activité humaine l’une par l’autre, celle du prophète et celle du témoin. Loin de se concentrer sur la question religieuse (divination, inspiration), il s’agira d’explorer la fonction rhétorique de celui qui vient porter témoignage devant le monde d’un événement qu’il a lui même vécu directement, par les sens, et qui est ensuite investi de la responsabilité de délivrer un message à la communauté. Plus l’événement présente un caractère inattendu pour les sens, invraisemblable pour la raison et ineffable pour la parole, plus la fonction testimoniale et prophétique sera mise au défi. La disparition prochaine des derniers témoins de camps d’extermination nous engage à une meilleure compréhension de la fonction prophétique/testimoniale. Nous laissons de côté la dimension politique, historique et philosophique pour nous concentrer sur la question cognitive, linguistique et rhétorique de ce nouveau défi pour la connaissance et la société.

1) Comment perçoit-on un événement (sensations, intuitions, émotions) ?
2) Comment comprend-on la portée d’un événement (jugement, anticipation) ?
3) Comment formule-t-on un événement (choix des formules et genres de discours) ?
4) Comment reçoit-on un événement (à quelles conditions l’imaginaire et les institutions de notre société sont-elles en mesure de s’emparer du message du témoin/prophète pour le bien commun ?)

Intervenants

Sylvie Barnay (Université de Lorraine) : « Le prophète, interprète de l’histoire : quelques perspectives de recherche »
Alain Berthoz (Collège de France) : « Perception, anticipation et prédiction. Le point de vue des neurosciences. »
Pierre Gibert (Centre Sèvres) : « Témoignage et prophétie. Retour sur le vocabulaire biblique »
Roland Jouvent (Université Pierre et Marie Curie) : « Du témoin prophète pour le bien commun. Comment faire de la réalité un plaisir psychique ? »
Alain Rabatel (Université Lyon 1) : « Témoignage et prophétie. Ressemblances et différences dans la fonction narrative ».
Michaël de Saint-Cheron : « Levinas, témoin ou prophète de notre temps ? »
Armin Schnider (Université de Genève) : « Discernement entre fantasme et réalité dans les mécanismes d’anticipation ».
Emmanuelle Danblon (Université libre de Bruxelles) « Pour une archéologie de la fonction prophétique »

2012-2014

Colloque international « LE FRAGILE ET LE FLOU. Apprivoiser la précarité : un art rhétorique »

Université Libre de Bruxelles – 3-5 avril 2014

Voir la page consacrée à cet événement

2012-2013

Usages et fonctions de la rhétorique
Regards interdisciplinaires sur la raison pratique

L’équipe du GRAL vous invite à télécharger et à diffuser :

– le programme complet
– l’affichette de la conférence inaugurale Alain Berthoz / Francis Goyet
– l’affichette générale du Colloque

L’équipe du GRAL, en collaboration avec le SRSC, est heureuse de vous annoncer l’organisation d’un colloque international sur les usages et les fonctions de la rhétorique. Cet évènement se tiendra à l’ULB ainsi qu’à l’Académie Royale de Belgique du 16 au 18 mai 2013. N’hésitez pas à diffuser les informations scientifiques et pratiques à vos contacts, et à consulter le site internet de la manifestation : http://rheto13.ulb.ac.be. Vous trouverez notre appel à communication complet ci-dessous.

Argument scientifique : Le projet de ce Colloque international est de penser la rhétorique dans et avec le temps présent, loin des Écoles et des idéologies qui la sclérosent ou la restreignent. À ce titre, nous faisons l’hypothèse que l’étude de la rhétorique – de son objet, de ses usages, fonctions, stratégies – constitue une occasion de mieux comprendre la raison pratique. Il s’agit pour nous d’engager une discussion sur son arrière-plan épistémologique mais aussi sur son utilité sociale et politique. Pour cela, nous devons faire un pari pour la connaissance et lancer un défi à nos traditions intellectuelles. Essayons de décloisonner les disciplines et leurs habitudes pour s’engager dans une réflexion commune sur des objets communs : à quoi sert la rhétorique ? comment fonctionne-t-elle ? comment la pratique-t-on ? quelles relations entretient-elle avec les institutions ? dans quelle mesure la rhétorique est-elle naturelle ou culturelle

Contact rhetorique2013@ulb.ac.be
Website http://rheto13.ulb.ac.be

***

The GRAL please consult and broadcast:

– the Program
– the Poster of the Inaugural Conference between A. Berthoz and F. Goyet
– the Poster of the Congress

The GRAL and the SRSC, two research Groups from the Université Libre de Bruxelles, organize an International Symposium about Uses and Functions of Rhetoric from May 16th-18th 2013: http://rheto13.ulb.ac.be. We would be very grateful for sending the scientific and practical details to your contacts and mailing lists.

Scientific Argument: Our overall goal for this International Congress is first of all to understand rhetoric today, away from Schools and ideologies that have influenced thinking for centuries. For furthering our understanding of rhetoric – object, uses, functions, and strategies – is a way to better understanding practical reason as well as its epistemological background and its social and political relevance. From this perspective, it is crucial to place a wager on knowledge by trying to open up disciplines and to change habits so as to launch a common reflection on shared objects of interest: How does the rhetoric function? Does an institution culturally determine the action? Is it comparable with other cultural phenomena?

Contactrhetorique2013@ulb.ac.be
Websitehttp://rheto13.ulb.ac.be

L’équipe d’organisation du colloque (au grand complet).

Séminaire doctoral

Comme un heureux hasard, notre groupe de recherche a entamé voici un an une exploration systématique de l’imposant fonds des « Archives Perelman » conservé à l’Université Libre de Bruxelles. Nous y (re)découvrons un infatigable humaniste, curieux des hommes et de la société ; conscient des risques qu’impose à chacun la liberté des sociétés ouvertes. C’est dans cet état d’esprit que Perelman – qui aurait eu 100 ans en 2012 – rencontre par hasard la rhétorique, seule discipline, à ses yeux, capable d’aider les citoyens à construire une société libre.

C’est en hommage à ses puissantes intuitions que nous décidons aujourd’hui de reprendre son projet, là où il l’avait laissé. Si la rhétorique peut refonder l’humanisme, c’est au prix d’un travail libre et lucide qui doit s’entreprendre avec les disciplines des sciences de l’homme mais aussi avec le fonctionnement de la société.

Nous invitons les étudiants, doctorants, chercheurs et enseignants intéressés par cette question à venir assister au séminaire de cette année. Celui-ci introduira le Colloque international qui se déroulera du 16 au 18 mai 2013 à l’Université Libre de Bruxelles et à l’Académie Royale de Belgique.

Télécharger le programme

PROGRAMME

Séance 1 – Vendredi 26 octobre 2012 de 14h à 17h

Roberta Zagarella (Palerme – ULB/GRAL)

“Giambattista Vico, Chaïm Perelman : l’humanisme et la rhétorique.”

Salvatore di Piazza (Palerme – ULB/GRAL)

“Conjectures et approximations : la raison pratique, d’Aristote à Perelman.”

Séance 2 – Vendredi 14 décembre 2012 de 14h à 17h

Karel Van Haesebrouck (ULB)

“L’homme, acteur dans la cité : rôle du corps et du regard dans le théâtre contemporain.”

Christian Biet (Paris Ouest – Nanterre)

“Les tragiques, hier et aujourd’hui. Figurations théâtrales de la violence civile.”

Séance 3 – Vendredi 15 février 2013 de 14h à 17h

Claude Calame (EHESS, Paris)

“Un faire faire poétique : pragmatique rituelle de la tragédie grecque.”

Sophie Klimis (Facultés Saint Louis – Bruxelles)

“La paideia tragique du chœur citoyen : dressage du thumos et/ou éducation à la phronèsis ?”

Lieu

Les séances ont lieu à l’Université Libre de Bruxelles, Campus du Solbosch
Le vendredi de 14h à 17h
Bâtiment A, Porte Z, 4e étage, Salle AZ.4.103
Le séminaire est ouvert à tous

2011-2012

Séminaire doctoral : La rhétorique et ses fonctions. Une promenade extra muros

L’objet de ce séminaire est de préparer une réflexion de fond sur la (ou les) nature(s) de la rhétorique. Pour ce faire, nous partirons d’une question très vaste : La rhétorique répond-elle à une fonction ? Cette question se pose à deux titres. D’une part, la rhétorique constitue une activité spontanée du logos, laquelle renvoie aussi bien à la notion de faculté qu’à celle de fonction biologique. D’autre part, la rhétorique renferme un ensemble d’activités qui forment une technique (l’art des Grecs, la technè). Celle-ci peut aussi bien répondre à une fonction qu’à un ensemble de fonctions sociales et institutionnelles.

Dès lors, la notion de « fonction » relève-t-elle toujours, au départ, d’une métaphore pour désigner un phénomène utile (l’activité réalisée grâce à un outil), qui bénéficie à la nature ou à la société ? La question est cruciale. Afin de nourrir cette enquête, nous solliciterons l’intervention de spécialistes issues de disciplines proches ou moins proches de la rhétorique pour qui la notion de fonction doit être pertinente. Ils montrerons alors ce que la notion signifie pour eux, depuis leurs disciplines respectives, et en quoi elle pourrait être comparée (ou non) avec l’idée d’une fonction en rhétorique.

On l’aura compris l’enjeu de ce séminaire est d’engager une réflexion interdisciplinaire et épistémologique sur la notion de fonction, mais aussi de nourrir une étude plus vaste sur la rhétorique. Les séances durent trois heures et réunissent deux invités issus de disciplines différentes. Chacun vient parler de la notion de fonction dans sa discipline. Une discussion s’engage ensuite sur l’épistémologie de la notion.

PROGRAMME

Les séances se déroulent le vendredi de 14h à 17h en salle AZ4.103

Séance 1 vendredi 25-11-2011

Axel Cleeremans : La fonction en sciences cognitives
Marc Dominicy : La fonction en linguistique

Séance 2 vendredi 16-12-2011

Anne Defrance : La fonction en mathématique
Pasquale Nardone : La fonction en physique

Séance 3 vendredi 10-02-2012

Sémir Badir : La fonction en sémiotique
Dan Van Raemdonck : La fonction en grammaire

Séance 4 vendredi 30-03-12

Jean-Christophe de Biseau : La fonction en biologie
Olivier Gosselain : La fonction en anthropologie

Télécharger le programme

2010-2011

Séminaire de lectures du GRAL

Séance du 25 novembre 2010

Intervention :

Thierry Herman (Université de Genève).

Textes étudiés :

Mélanges de l’Ecole française de Rome. Moyen-Age, Temps modernes T. 92, N°1 : Rhétorique et histoire. L' »exemplum » et le modèle de comportement dans le discours antique et médiéval, 1980.

Séance du 16 décembre 2010

Interventions :

Alice Toma (Université de Bucarest, GRAL) : le langage des mathématiques, aspects relationnels : l’exemplification.

Consulter l’intervention

Sémir Badir (Université de Liège) : Sémiotique de l’exemple.

Consulter l’intervention

Séance du vendredi 4 février 2011

Intervention :

François Provenzano (Université de Liège)

Textes étudiés :

Macé (Marielle), « Figures de savoir et tempo de l’essai », Dérives de l’essai, sous la dir. de René Audet, Etudes littéraires, 37-1, automne 2005, pp. 33-48.

Jeanneret (Yves), « Le choc des mots : pensée métaphorique et vulgarisation scientifique », Communication et langages, 93, 1992, pp. 99-113.

Passeron (Jean-Claude) et Revel (Jacques), « Penser par cas, ou comment raisonner à partir de singularités », dans Passeron (Jean-Claude) et Revel (Jacques) (dir.), Penser par cas, Paris, EHESS, 2005, pp. 9-44.

Séance du 25 mars 2011

Interventions :

Victor Ferry (ULB, GRAL)

Sans Benoît (ULB, GRAL)

Séance du 5 avril 2011

Interventions :

Emmanuel De Jonge (GRAL)

Loïc Nicolas (ULB,GRAL)

Séance du 26 avril 2011

Interventions:

Maria Filip (Université de Bucarest)

Jean-Emmanuel Barbier (EHESS)

Journée d’étude internationale, 12 mai 2011 : « Rhétorique de l’exemple »

Téléchargez l’affichette de la journée et diffusez-la.

Pour venir à la journée (avec plan du campus).

Avec la participation de : Marc Angenot, Sémir Badir, Fabrice Clément, Emmanuelle Danblon, Emmanuel de Jonge, Victor Ferry, Francis Goyet, Thierry Herman, Sebastian McEvoy, Loïc Nicolas, François Provenzano, Benoît Sans.

Contact : edanblon@ulb.ac.be

Soutenance de thèse de Loïc Nicolas

13 mai 2011

Affichette de l’évènement.

Séminaire de BA3 romanes, Victor Ferry et Loïc Nicolas

Consulter la présentation du séminaire

Journée d’étude (GRAL, CIRAL, Ecole de Rhétorique) à l’Université Laval (Québec) : « La rhétorique : perspectives contemporaines »

Date : 2 juin 2011

Lieu : Université Laval, Québec (Canada)

Date limite pour proposer une communication : 5 mai

Argumentaire scientifique de la rencontre.

Contact : loic.nicolas@ulb.ac.be ou vferry@ulb.ac.be

Université européenne d’été (Ohrid, République de Macédoine) 16-24 juillet 2011

Emmanuelle DANBLON, Victor FERRY et Loïc NICOLAS participeront à l’Université européenne d’été qui se tient cette année à Ohrid en Macédoine. La thématique de cette Université d’été est : « Argumentation. Droit, politique, sciences. »

Programme des conférences.

Programme des ateliers.

Site de référence.

Invités

Sémir Badir

Maître de recherches du FNRS, Université de Liège

Domaine de recherche: sémiotique

semir.badir@ulg.ac.be

François Provenzano

Chargé de cours, Université de Liège

Domaines de recherche: sciences du langage et rhétorique

Francois.Provenzano@ulg.ac.be

Visiteurs de l’année

Maria Anca Filip

Doctorante en Philologie, orientation Linguistique, Facultatea de Litere, Universitatea din Bucuresti

Promotrice: prof. univ. dr. Rodica Zafiu

FilipMarya@yahoo.com

Maria Kistereva

Doctorante en Sciences du Langage (Université Libre de Bruxelles – Université Classique de Lisbonne)

Promoteurs : Annick Englebert et José Eduardo Franco

Domaines de recherche: sciences du langage, premières grammaires d’Europe occidentale, langue portugaise.

mkistereva@gmail.com

Maxime Bélanger

Etudiant en maîtrise en philosophie, Université Laval, Québec (Canada)

Domaines de recherche: Influence des passions dans la rhétorique et l’argumentation

maxime.belanger.9@ulaval.ca

Jean-Emmanuel Barbier

Doctorant LIAS-IMM (EHESS, Paris)
Promoteur: Michel de Fornel
Thèse:  « Ethnographie des jeux d’édition : interactions et techniques »
Domaines de recherche : Anthropologie des techniques, Analyse Conversationnelle, Jeux

jebarb@ehess.fr

Revital Madar

Etudiante de deuxième cycle en philosophie,  Université de Tel Aviv

Domaine de recherche: Philosophie politique  (concept de la vengeance chez Nietzsche)

madarevital@gmail.com

2009-2010

Séminaire interdisciplinaire : « Violences, Histoire, Exemplarité » Mars, Avril, Mai 2010


Ce séminaire, conçu et animé par Emmanuelle DANBLON (Groupe de recherche en Rhétorique et en Argumentation Linguistique – GRAL, ULB), Philippe MESNARD (Collège International de Philosophie – Paris) et Yannis THANASSEKOS (Fondation Auschwitz – Bruxelles), aura lieu à l’Université Libre de Bruxelles (Avenue Franklin Roosevelt, 50 – 1050 Bruxelles) en Salle AY.2.117 les :

1) Mercredi 10 mars de 12h00 à 14h00 en présence de Myriam REVAULT D’ALLONNES (EPHE) & Jean-Marc FERRY (ULB). Modérateur : Philippe MESNARD (Collège International de Philosophie).

2) Mercredi 21 avril de 12h00 à 14h00 en présence de Laurence VAN YPERSELE (GRIT, UCL) & Frédéric ROUSSEAU (CRISES, Univ. de Montpellier). Modérateur : Yannis THANASSEKOS (Fondation Auschwitz – Bruxelles).

3) Mercredi 19 mai de 12h00 à 14h00 en présence de Ekkehard EGGS (Univ. de Hanovre) & Alain RABATEL (Univ. de Lyon). Modérateur : Emmanuelle DANBLON (ULB, GRAL).

Télécharger le document de présentation

Séminaire (CEPEN/GRAL) 2009-2010 de l’École doctorale de l’Université Lille 2 : « De la transgression »

Le séminaire, organisé par le CEPEN (IEP de Lille) et le GRAL (ULB), a reçu le soutien de la Maison Européenne des Sciences de l’Homme de Lille. Il a été conçu par Michel HASTINGS, Loïc NICOLAS & Cédric PASSARD qui en assureront ensemble l’animation et la direction scientifiques.

Résumé : L’ambition de ce séminaire doctoral interdisciplinaire consiste à pénétrer l’espace social, moral, discursif de ce que les hommes et les sociétés ont pu juger et jugent encore comme transgressif, afin d’élaborer, à partir des représentations véhiculées par cette appréciation critique d’un état de chose, une définition à même d’éclairer ce qui se joue dans ce terrible effet de catégorisation. On se propose alors d’étudier les modalités d’expression, d’identification et de description d’un tel événement qui prend source dans la violation délibérée d’une norme supérieure. La géographie culturelle et morale des sociétés s’élabore au sein d’événements de ce type, dans la mesure où ils concourent, par leur survenue même, à délimiter le « pouvoir faire » de l’interdiction radicale qui lui est attachée, ouvrant ainsi sur l’actualisation et la confirmation d’une sacralité fondatrice de l’ordre social. En conséquence, c’est l’idée préalablement et collectivement forgée de la transgression – exemplaire, voire idéale – d’un « devoir être » (art, guerre, justice, etc.) qui permet de disqualifier et de discriminer des faits occurrents entre eux, c’est-à-dire d’apprécier les conditions qui rendent possible la reconnaissance d’un fait dans les canons de son idéal, ou au contraire son exclusion définitive du champ de la référence à laquelle il prétend (cette justice n’est pas une justice, cette œuvre d’art n’est pas une œuvre d’art, cette guerre n’est pas une guerre… elle n’en a pas les formes, elle n’en respecte pas les lois). La transgression, dans les débordements qu’elle supporte, éprouve dès lors les sociétés quant à leurs fondements mêmes et vient sans cesse réactiver les dispositifs de l’indignation qui garantissent l’existence tangible d’une doxa communément partagée.

Avec la participation de Philippe BRAUD, Sébastien SCHEHR, Marcela IACUB, Guy HAARSCHER, Myriam REVAULT D’ALLONNES, Michel TERESTCHENKO, Nathalie HEINICH, Christelle REGGIANI, Philippe ROUSSIN, Marie-Angèle HERMITTE, Nicolas DODIER, Élisabeth CLAVERIE, Christian INGRAO, Jeanne FAVRET-SAADA, Emmanuelle DANBLON et Georges BALANDIER.

Télécharger le document de présentation

Consulter le programme de l’année

Télécharger l’affichette du séminaire

Séminaire doctoral en Rhétorique 2009-2010 sur les « Modèles d’Argumentation »

Lire l’argumentaire scientifique

Mercredi 9 décembre – Journée d’étude sur les « Modèles d’Argumentation »

Avec la participation d’Emmanuelle DANBLON, Frans Van EEMEREN, Francisca SNOECK-HENKEMANS, Marion CAREL, Anca GATA, Christian PLANTIN, Michel MEYER, Marianne DOURY, Françoise DOUAY, Marc DOMINICY, Loïc NICOLAS.

Cette journée a reçu le soutien de la Fondation Perelman et du LTPC.

Télécharger le programme de la journée

– Documents de travail pour la conférence de Frans Van EEMEREN et Francisca SNOECK-HENKEMANS : Normative Reconstruction, Critical Discussion and Fallacies, Systematic Theory of Argumentation chap. 3, Systematic Theory of Argumentation chap. 8.

– Bibliographie de la conférence de Marc DOMINICY : télécharger le document.

– Résumé de la conférence de Françoise Douay : sur la toile de fond de la logique française enseignée aux jeunes gens, qui va de la Dialectique de Ramus (1550 : premier traité en français) à la Logique ratiocinative et inductive de Stuart-Mill (1851 trad. fran. 1866), je centrerai mon propos, non sur le XVIIe siècle avec Lamy et Port-Royal (et les contre-points jésuitiques à ces logiques jansénistes où l’exercice de la raison est troublé par l’amour-propre) mais sur le XVIIIe siècle, qui relie explicitement la logique aristotélicienne classique (topique, syllogistique, sophismes) à la théorie – innéiste ou sensualiste – des idées (Descartes-Locke-Condillac), programme qui prévaut encore dans les « Questions de Logique » inscrites au Baccalauréat en 1830. J’appuierai mon exposé sur trois documents représentatifs : la lettre du chancelier d’Aguesseau à son fils « Sur la formation d’un avocat du Roy » (1716), très cartésienne et nourrie de mathématiques ; la « Logique à l’usage de la classe de Rhétorique » de Louis Hauchecorne (1784) qui résume l’histoire moderne des idées avant d’exposer la logique classique (non-formalisée) en l’illustrant, comme le faisait Ramus, d’extraits d’écrivains français récents ; enfin l’édition conjointe (très en vogue au début du XIXe siècle) des traités de « Logique » de Dumarsais (1750/1767) et de Condillac (1780), tous deux en langue française usuelle (ni formalisée ni littéraire) et tous deux sensualistes mais différemment (synthèse ou analyse). Nos propres programmes d’argumentation en langue naturelle, éclairés par le cognitivisme contemporain, n’en sont pas très éloignés : épistémologiquement, cela mérite peut-être réflexion ?

Conférence de Ruth AMOSSY (Université de Tel-Aviv) – Mercredi 28 octobre 2009

Dans le cadre du Séminaire doctoral 2009-2010 sur les « Modèles d’Argumentation », Emmanuelle DANBLON et l’équipe du GRAL ont eu le plaisir d’accueillir le Professeur Ruth AMOSSY pour une conférence intitulée :

« L’argumentation est-elle soluble dans l’analyse du discours ? »

Télécharger l’affichette de l’événement

2008-2009

Journée d’étude autour des travaux de Pierre-André TAGUIEFF (CNRS, Cevipof) – GRAL & CIERL, 19 mai 2009

Intervenants/discutants : Emmanuelle DANBLON, Pierre-André TAGUIEFF, Emmanuel de JONGE, Loïc NICOLAS, Nicolas VANDERLINDEN, Paul ZAWADZKI, Jean-Philippe SCHREIBER

Affiche au format PDF

Voir la transcription du film/documentaire de P.-A. TAGUIEFF & B. NECEK sur les « Protocoles des Sages de Sion » (Producteur : Doc En Stock). Une bibliographie largement actualisée a été insérée à la fin du document

Lecture :  “Les Protocoles des Sages de Sion, ou le plus célèbre des faux antijuifs

Séminaire doctoral 2008-2009 : « Les théories du complot et leur puissance persuasive », conçu et animé par Emmanuelle DANBLON & Jean-Philippe SCHREIBER

Présentation du séminaire

Programme des séances

Bibliographie générale

Table ronde « Rhétorique et argumentation : réflexions autour de la rationalité discursive » organisée par Emmanuel de Jonge, Evelyne Guzy & Loïc Nicolas, lors de la Journée des doctorants de l’ED3 du FNRS (Louvain-la-Neuve, 9 mai 2007) – animée en collaboration avec Christelle Reggiani (Lille 3)

Proposition de table ronde

Programme de travail (résumés des interventions)

Séminaire de lecture du GRAL 2008-2009

Planning de l’atelier de lecture

2007-2008

Séminaire doctoral 2007-2008 : « Les marges de la critique », conçu et animé par Emmanuelle DANBLON & Pierre Van den DUNGEN

Argumentaire et Programme

Journée d’étude doctorale (II) : « La Rhétorique du combat ou l’exercice de la polémique – Violence et persuasion dans le discours », organisée par Loïc NICOLAS & Luce ALBERT, 22-24 octobre 2008, EPHE (Paris, Sorbonne)

Argumentaire et bibliographie

Programme

Résumés des contributions

Journée d’étude doctorale (I) : « La Rhétorique du combat ou l’exercice de la polémique – Violence et persuasion dans le discours », organisée par Loïc NICOLAS & Luce ALBERT, 24 juin 2008, Maison SUGER, MSH (Paris)

Programme & Argumentaire

Résumés des contributions

2006-2007

Séminaire doctoral 2006-2007 : « Crises rhétoriques, Crises démocratiques » conçu et animé par Emmanuelle DANBLON

Programme

Colloque international 2007 : « Crises rhétoriques, Crises démocratiques », 10 & 11 mai 2007, Université Libre de Bruxelles

Affiche du colloque

Une partie des communications a été publiée sous la forme d’un dossier thématique coordonné par Emmanuelle DANBLON, paru dans la Revue Questions de communication, Presses Universitaires de Nancy, n°12, 2007, ISBN : 2-8648-0849-8. Pour plus d’informations voir la rubrique : Nos publications.

2005-2006

Séminaire doctoral 2005-2006 : « Argumentation et registres de discours »

Argumentaire

Programme

Colloque international 2006 : « Argumentation et Narration », 6 & 7 mars 2006, Université Libre de Bruxelles

Affiche du colloque

Les communications présentées à cette occasion ont été rassemblées et publiées dans le volume Argumentation et Narration, Éditions de l’Université de Bruxelles, coll. « Philosophie et société », 2008, ISBN : 978-2-8004-1418-8. Pour plus d’informations voir la rubrique : Nos publications.